Préparatifs

Documentation et cartographie

La carte IGN Top25 n° 3637 OT couvre l’intégralité du circuit. Un petit bouquin bien sympa est paru en 2007 en librairie : Tous les tours du Viso par E. et G. Vallot ; il recense nombre de variantes possibles, le tout commenté avec un humour décapant. Les informations sont sérieuses et de ce fait, on peut s’inspirer des itinéraires proposés pour servir de support à la création de son propre trek, adapté au niveau de chacun. On peut aussi souhaiter ne pas sortir des sentiers de Grande Randonnée, alors procurez-vous le topo-guide de la FFRP Tour du Queyras GR58. Attention, il ne couvre pas la totalité du circuit proposé, entre autres certaines parties sauvages des J3 et J4. Pour les belles photos prises vraiment hors des sentiers battus, je vous recommande Mont Viso, le roi de Pierre de G. Vallot.

Equipement

Privilégiez les systèmes trois couches, ainsi que de très bonnes chaussures de rando. Quelques passages techniques ne nécessitent pas d’équipement spécial (crampons, piolet, corde,…) mais juste un peu d’attention sur les mains courantes qui sécurisent certains passages. Les bâtons de marche pourront soulager vos genoux lors des nombreuses descentes…

Quand partir ?

De fin juin à fin septembre. L’été indien existe réellement dans le Queyras et se prolonge sur octobre… C’est un enchantement de couleurs qui s’offre à vos yeux. Photographes, à vos engins ! Attention toutefois à la longueur des étapes : à moins d’être un randonneur expérimenté qui sait respecter les horaires de marche qu’il s’est fixés, bien prendre en compte que les journées raccourcissent énormément et que ce serait vraiment dommage de finir à la frontale…

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau