Sur place

Comment y aller ?

Le départ de cette randonnée itinérante a pour lieu le Pont de l’Alpe dans la Vallée de la Guisane peu avant le bourg du Monetier-les-Bains sur la RN91. On peut envisager d’arriver en fin de matinée et enchaîner la première étape dans l’après-midi pour rejoindre le refuge du Chardonnet. Dans le cas contraire, L’aiguillette du Lauzet peut vous accueillir au départ du sentier (tel +33 492245555).

 

Si le cœur vous en dit et que vous disposez, dans le coffre de la voiture, de l’équipement indispensable (baudrier et longe), vous pourrez meubler l’après-midi en allant parcourir le sympathique tracé de la via ferrata de l’Aiguillette du Lauzet à une heure de là, histoire de vous mettre en jambes avant la randonnée.

Logement et nourriture

Ravitaillement possible le J3 à Névache, seul village traversé. Dans les gîtes d’étapes, on dispose d’un repas montagnard complet. Dans la majorité des cas, les gardiens proposent des pique-niques si vous rechignez à porter quelques vivres pour le midi… Pensez à réserver à l’avance même si la capacité des gîtes est convenable.

Quant à l’eau, il y en a dans les refuges et si besoin est, en complément sur le parcours, on trouve des sources dans les prairies alpines. Attention cependant, c’est une région où la faune sauvage est très présente (bouquetins, chamois, renards, martres,…). Une petite pastille purifiante peut aider à son assimilation pour qui possède un estomac délicat…

 

Pour tout ce qui concerne les hébergements en refuge, vous trouverez une foultitude d'informations sur le site web de la Compagnie des refuges Clarée-Thabor ici. Vous pourrez également connaître immédiatement les disponibilités et donc réserver vos hébergements sur le site.

Points d’intérêt

Le circuit proposé a pour cadre une région coincée entre les massifs des Ecrins et de la Vanoise. Plusieurs sommets dépassent les 3000 m (Mont Thabor, Grand Galibier, Pointe des Cerces), beaucoup d’autres s’en approchent. L’ascension de deux d’entre eux procurera au randonneur des vues panoramiques spectaculaires : le Mont Thabor, au Nord, est un belvédère sur les sommets de la Vanoise, le Grand Galibier, à l’Est, permettra de contempler à loisir la face Nord de la Meije et les sommets environnants des Ecrins. Il aura l’occasion de traverser la vallée de Névache encore préservée du tourisme de masse. Beaucoup de sentiers « non officiels » permettent de toucher de près la notion de wilderness entre autres lors des passages au Pic du Lac Blanc, aux lacs des Glaciers ou à la combe du Lac Rouge. Le passage par de nombreux lacs contentera les amateurs les plus exigeants en matière de photographie et de beaux paysages, les cîmes alentours se mirant dans l’onde pure, le tout enchâssé dans un écrin de verdure. Quoi, c’est beau tout simplement…

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau