[Rhône-Alpes] Tour des Rochers de Cresta

4h35 de marche / 10,5kms / +850m / -850m
Cartes topographiques IGN Top25 au 1/25000e 3137 OT Die - Crest - PNR du Vercors & 3138 OT Dieulefit - St Nazaire le désert - Forêt de Saoû
Départ : Saillans (Route du col de la Chaudière), 15 kms E de Crest
Arrivée : Saillans

Diaporama

Carte tour des rochers de cresta         Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte au format PDF

Randonnée vraiment sympa et pas si pépère que cela au sud de Saillans à proximité des falaises N du massif des Trois Becs. Un must !

Sur le GR9 au milieu des vignes en direction des trois Becs

Depuis la RD93 prendre la route du col de la Chaudière et se garer sur la placette au S du pont et à proximité du collecteur de déchets (300m d'altitude). Autre possibilité d'accéder au départ de la randonnée en venant par le train TER ou en autocar départemental depuis Die, Crest ou Valence (gare SNCF et arrêt autocar à 800m du point de départ). On s'enfile vers l'W dans le Chemin de la Mûre. On suit les marques blanches et rouges du GR9 qui traverse les vignobles de Clairette. A la sortie du chemin, on emprunte la RD156 à D sur 500m pour remonter en direction des Trois Becs (raccourci possible). Après le lacet de la route, on s'engage à D dans une sente mal entretenue jusqu'à dépasser une maison isolée (30mn, 400m). Au-delà, la sente se transforme en piste et retrouve la RD156 (15mn, 460m), route que l'on suit en montée sur 500m avant de bifurquer à G vers les Auberts en empruntant un petit sentier tracé au coeur d'une jeune pinède (10mn, 520m). La pente reste maîtrisée et l'on sort à découvert pour traverser une prairie qui se situe au pied des falaises des Trois Becs. On atteint le poteau indicateur "Grange Vieille" (25mn, 695m) où il faut laisser le GR9 partir tout droit escalader la muraille qui fait face. Sur la G, on suit la piste qui descend rejoindre la RD156, 300m avant l'entrée du hameau des Auberts (15mn, 630m). On quitte la RD156 pour pénétrer sur la G dans le hameau des Auberts (2mn, 630m, eau potable au robinet du cimetière, banc à l'ombre de l'église). Il faut à présent suivre le large chemin qui démarre sur la D 30m avant l'église. Il permet de descendre en larges lacets au creux du vallon au milieu duquel coule le ruisseau des Auberts. A mi-pente, on laisse partir sur la droite vers Chastel-Arnaud le diverticule GR9 - GR954 avant de rejoindre l'un des sites d'escalade du coin, la Baume, un resserrement des falaises calcaires où la rivière Contècle a creusé son passage, un beau spot pour les aficionados de la verticalité...

La Baume (Gorges de Saint-Moirans)

Arrivé à la route goudronnée (30mn, 425m), on suit le goudron sur la G pour pénétrer dans les gorges de Saint-Moirans où en levant les yeux on peut contempler quelques beaux spécimens de roches dressées. Après 700m, on s'engage sur la D (10mn, 395m, poteau indicateur) pour aller traverser le ruisseau à gué (pierres en place) et trouver en RD, une centaine de mètres plus loin, le départ sur la D du sentier balisé (n°129 triangle jaune). Si la première partie de la montée vers le col d'Espenel est débonnaire, la pente devient franchement redressée une fois que l'on est passé RG (préférer le parcours en montée surtout par temps pluvieux). C'est "dré dans'l'pentu" ! Ainsi, on atteint vraiment rapidement (et le souffle un peu court...) le large passage du col d'Espenel (40mn, 695m). On suit le fil de la crête 200m sur la G avant de trouver le sentier qui va permettre de contourner les Rochers de Cresta par leur droite. On délaisse un sentier qui part directement vers le N rejoindre le sommet des Rochers de Cresta (30mn A/R et quelques passages où il faut poser les mains sur les rochers, à rajouter au temps de course). On essaie de rester sur le sentier balisé deci delà avec des triangles jaunes et qui évolue en courbe de niveau. On atteint un belvédère duquel on peut apprécier la vue plongeante sur le pays d'Espenel, un village assez éparpillé qui vient toucher la rivière Drôme. A l'horizon, la montagne du Glandasse annonce la riante cuvette du Diois.

Le pays d'Espenel depuis le contournement des Rochers de Cresta

Evènement assez inattendu : il s'ensuit une grosse désescalade d'une centaine de mètres (heureusement avec la possibilité de se freiner grâce aux troncs d'arbres...) suivie d'une remontée du même accabit. On atteint la fin des difficultés en surmontant un éperon calcaire (35mn, 670m) et en prenant pied sur un sentier étale permettant de rejoindre la partie haute d'une crête boisée que l'on descend plein N par une série de zigzags bien faits. Au croisement du sentier qui vient d'Espenel (15mn, 640m), on suit l'orientation de la balise qui indique de tourner à G. On rejoint ainsi tranquillement le col de Blancheville (10mn, 535m) d'où on dispose d'une vue en enfilade de la basse vallée de la Drôme jusqu'à Crest et au-delà sur les monts d'Ardèche. On arrive à proximité de la voie ferrée que l'on laisse sur la droite pour emprunter le deuxième sentier à G qui conduit à la rivière. On traverse à gué la Contècle. Puis c'est une toute petite remontée entre deux murs de propriétés qui donne accès au plateau sur lequel est construit un lotissement. En suivant le balisage, on retrouve aisément l'emplacement du parking (30mn, 300m).

012bis.gif     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau