[Niolo - Filosorma] Le refuge de Puscaghja

0h de marche / 2 jours / +1650m / -1550m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 4150 OT Porto Calanche de Piana
Départ : Ota (entre Evisa et Porto)
Arrivée : Montestremo (tout au fond de la vallée du Fangu)

Diaporama

Jour 1 : Ota – Vallée de la Lonca – Refuge de Puscaghja

6h / +1300m / -500m.
Quitter Ota par l’E en suivant la RD124 sur 500m. Prendre le sentier balisé en orange et en bleu sur la G : il monte doucement vers un petit col qui permet de franchir la crête de Pinzu et donne accès à la basse vallée de la Lonca (50mn, 620m). De l’autre côté de la vallée, les Capu Casconi nous présentent leurs dents rougeâtres. Notez le petit sentier qui grimpe dans le couloir jusqu’au col entre les Capu Casconi mais que nous négligerons d’emprunter cette fois-ci étant donnée la charge que nous avons sur le dos... Pour le futur, il faut savoir que cette micro-région recèle de nombreux itinéraires que l’on peut réaliser à la journée sous forme de boucles à composer à l’envi… Pour notre équipée d’aujourd’hui, il ne s’agira « que » de remonter une partie de la vallée de la Lonca. La rivière prend sa source au pied du Capu a e Ghiarghiole, à plus de 2000m d’altitude, à proximité du refuge de Ciottulu di i Mori et, jusqu’à son confluent avec la rivière de Porto au Ponte Vecchiu, elle n’a de cesse de se faufiler au milieu des pitons rocheux présentant quelques intéressants spots pour les amateurs de canyoning à la bonne saison. Le refuge de Puscaghja récemment restauré par le PNRC et maintenant gardé s’inscrit dans un cadre sauvage au milieu de splendides aiguilles rocheuses. Mais la route est encore longue avant de profiter de ce cadre enchanteur.

Basse vallée la Lonca

Une fois atteint le bord de la Lonca (30mn, 500m), on laisse partir sur la G le balisage bleu qui prend la direction des bergeries de Corgola et plus loin la MF de Lumiu et le plateau d’Astenica (itinéraire maintenant balisé et qui permet d’opérer une boucle en 2 jours en dormant à Puscaghja). Puis c’est la traversée de la rivière pour rejoindre la RG (10mn, 535m, vasques accueillantes à l’ombre). Le sentier depuis quelques temps démaquisé prend progressivement de la hauteur par une série de montées et de descentes. Une dernière grimpette un peu plus prononcée que les autres nous conduit au fond d’un vallon où sont sensées se trouver les ruines des bergeries de l’Infurtaca (1h40, 875m). Traverser le lit du torrent presqu’à sec et emprunter sur 1600m une portion de piste forestière un peu envahie par la végétation et qui rejoint à 770m la piste principale de Verghiolu sur l’axe Pont de Serriera – Bocca di Cuccavera. Prendre à D et arriver à une source aménagée au bord de la piste (30mn, 780m). Pause repas agrémentée d’une eau bien fraîche.

Vallée de la Lonca

Continuer la remontée et passer à une cabane de planches de bois (830m, abri momentané possible) à proximité des ruines de la MF de San Léonardo. Poursuivre sur la piste jusqu’à trouver le départ d’un chemin à G (35mn, 960m) et toujours en suivant les marques oranges, atteindre en 20mn de montée le départ d’un antique sentier génois du XVIème siècle bordé de murets de soutènement et servant à l’époque à l’exploitation du bois. Admirablement conservé, il nous conduit en l’espace de 20mn, en courbe de niveau à l’altitude de 1065m au travers d’une splendide pinède avant d’amorcer une descente d’une centaine de mètres par deux larges lacets. On atteint ainsi le ruisseau de Calavalonda et un peu plus loin les bergeries de l’Aghiunghientu (25mn, 990m) au bord de la Lonca. On traverse la rivière pour en suivre au milieu du maquis la RD et atteindre par une dernière montée le refuge de Puscaghja (1100m, couchages, bivouac, douches chaudes, restauration, réservation au +33 621780887). Source à 100m au-dessus du refuge en RG de la Lonca. Autrefois, ce refuge restauré par le PNRC servait d’étape sur le sentier de transhumance du Filosorma au Niolo. Nous emprunterons d’ailleurs ce sentier dès demain vers le N pour passer la Bocca di Capronale et rejoindre la vallée du Fango. Le gardien, Dume Flori, est assurément un personnage attachant et dont vous aurez bien du mal à vous détacher. N’hésitez pas à le questionner ! C’est un véritable puits de connaissance sur nombre de sujets qui concerne son île de naissance.

Le refuge de Puscaghja

Jour 2 : Refuge de Puscaghja – Bocca di Capronale – Montestremo

3h30 / +350m / -1050m.
Du refuge, emprunter vers l’W puis le N le sentier de transhumance qui vient d’être restauré par le PNRC. Il est balisé en orange et mauve. Il s’élève progressivement jusqu’à la Bocca di Capronale (50mn, 1329m). 300m avant le col vous aurez pu noter à G le départ du sentier balisé en orange et qui traverse le plateau d’Astenica. Au col, belle vue plongeante sur l’enfilade de la vallée du Fango et la mer pour horizon.

Bocca Capronale

Mais quel trou côté N ! Nos genoux vont assurément en prendre un coup… Eh bien, pas du tout. C’est un sentier magnifiquement conservé en l’état que vous foulerez pendant près de 2h (sa restauration date du Second Empire, Napoléon III souhaitait viabiliser la voie de communication Nord – Sud et avait engagé d’énormes travaux réalisés comme il se doit par la main d’œuvre servile de l’époque, les bagnards…). On passe auprès d’une première source (45mn, 950m) précédant une seconde 1km plus loin avant d’atteindre la piste de Barghjana. La suivre quelques minutes jusqu’à trouver l’embranchement du sentier de Mont Estremo toujours balisé en orange et mauve (45mn, 530m). On l’emprunte pour un parcours à flanc de montagne pour rejoindre une petite rivière affluente du Fango qui présente de superbes vasques (45mn, 370m). Baignade avant le repas ? De l’autre côté de la rivière le sentier poursuit sa descente vers le village de Mont Estremo (1h, 270m, fontaine, gîte d’étape A Funtana, reservation au +33 495343603).

Le sentier de transhumance

carte ota-puscaghja          Carte générale GTAM1 Téléchargez les cartes Ota-Puscaghja et Puscaghia-Montestremo au format PDF

Extension possible

On peut poursuivre vers Tuarelli qui se situe plus bas dans la vallée du Fangu : descente des 7kms de route via Barghiana, le stop marche bien dans ce bout du monde, sinon par le sentier balisé en orange et mauve non répertorié sur la carte IGN qui part du pont qui traverse le Fangu juste avant Barghjana et reste sur la RD. On rejoint Tuarelli en moins de 2h. Nuit à l’Alzelli (90m, gîte d’étape, camping, restauration, réservation au +33 495620175) dans un site enchanteur car construit juste au-dessus de piscines naturelles de belle grandeur. Plouf, fait le randonneur dans la vasque, Plouf aussi, le glaçon dans le Casa de l’apéro du soir…

012bis.gif     Autres randonnées dans cette région ou en Corse

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau