[Filosorma] Les crêtes de Girolata

7h de marche / +1300m / -1300m
Carte topographique IGN au 1/25000e 4150 OT Porto
Départ : Bocca di Palmarella (entre Calvi et Porto)
Arrivée : Bocca di Palmarella

Diaporama

Voici donc une superbe randonnée au caractère sportif affirmé au cours de laquelle vous disposerez en permanence d’un panorama étendu sur le célèbre golfe de Girolata et les montagnes alentours. Après avoir joué à saute crêtes, vous descendrez au bord de la mer goûter à la joie d’un petit bain relaxant (ou d’une petite sieste reposante à l’ombre des eucalyptus) sur la plage de Girolata en prélude à la remontée directe vers la Bocca di Palmarella ou, si vous avez encore un peu de tonus, par la punta di a Literniccia (compter 1h30 de plus et 400m de dénivelées positive et négative de plus…). Il est préférable de réaliser cette randonnée au printemps ou alors au début de l’automne, au moment où le maquis présente des couleurs bien affirmées, le blanc et rose des cistes ou le rouge vif des arbouses.

Carte Girolata           Carte générale GTAM1 Télécharger la carte au format PDF

De la Bocca di Palmarella à 410m, partir vers l’E sur une arête qui présente de nombreuses montées et descentes (ce sera d’ailleurs la caractéristique principale de la journée…). On arrive dans un col (35mn, 620m). On poursuit tout droit (direction Curzu) avant de franchir plusieurs fois la ligne de crête afin d’éviter quelques blocs qui encombrent le fil de l’arête. On débouche dans un large col juste après avoir contourné la Punta Cadamalzi par sa base (35mn, 715m). A nos pieds, c’est toujours le golfe de Girolata mais de ce point de vue, on dispose également d’une large vue bien dégagée sur la Balagne au N et sur le golfe de Porto au S. On passe la Punta di Capu Tondu avant de descendre dans un large col au pied de la Punta di u Tartavellu (20mn, 735m). A l’arrière, vue fugitive sur le bec rocheux de la Paglia Orba.

Les crêtes de Girolata

Il s’ensuit une nouvelle montée sur le flanc de la Punta Salisei que l’on évite par la droite. On passe auprès d’une source (20mn, 790m) avant de s’engager côté S en contrebas de la crête de Salisei sur un sentier qui se faufile dans un maquis d’arbousiers et de buissons de myrte (bien suivre les marques de couleur orange). Par une dernière montée, on arrive sous le sommet du Capu di Curzu (45mn, 820m). Descente tout droit avec le Monte Senino à l’horizon. Encore un petit bout de descente scabreuse pour rejoindre l’emplacement où le sentier en provenance de Curzu rejoint la crête (20mn, 685m). On laisse ce sentier sur la gauche pour poursuivre tout droit en direction de la Bocca a Croce. On franchit une épaule rocheuse (à appréhender avec attention par grand vent ou par temps humide…) juste avant de s’attaquer au Capu di Linu pour disposer d’une vue à 360°, la dernière de la journée (25mn, 610m). Descente abrupte sur un sentier en zigzag jusqu’à la Bocca a Croce (35mn, 260m). On traverse la RD81 pour trouver à droite de la buvette le départ du Sentier du Facteur pour descendre vers Girolata. On passe auprès de la fontaine de Spana (10mn, 190m) un peu avant d’atteindre la Cala di Tuara. Traverser le cours d’eau sur la passerelle et se diriger vers l’extrémité de la plage où l’on laisse partir le sentier Mare e Monti N sur la droite. On s’engage sur le sentier littoral. Il s’élève d’une centaine de mètres pour passer un éperon rocheux. Le chemin se poursuit en légère descente, franchit quelques combes en sous-bois avant de retrouver le GR arrivant de la droite un peu avant de prendre pied sur la plage. Rejoindre les paillotes pour s’accorder un moment de repos (1h25, 0m, gîte d’étape Le Cormoran) et selon la température de l’eau effectuer une petite trempette… Revenir à l’extrémité E de la plage et suivre les marques oranges du Mare e Monti N. Délaisser le Sentier du Facteur et monter en lacets sur la G. On s’élève progressivement jusqu’à un croisement de sentiers à la Bocca Ghjanibarello (30mn, 185m).

Coucher de soleil sur Girolata

Prendre à G et partir pleine pente sur le fil d’une crête en plein milieu du vallon de Girolata. Le parcours en up/down se termine dans le creux d’un vallon au pied d’une courte montée ardue dans un éboulis mal commode. On prend pied sur la RD81 (50mn, 350m) pour tourner à G et suivre le goudron sur 1,5km pour atteindre la Bocca di Palmarella où l’on retrouve la voiture.

012bis.gif     Autres randonnées dans cette région ou en Corse

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau