[Cap Corse] De Macinaggio à Barcaggio

3h30 aller + 3h retour / +600m / -600m
Carte topographique IGN au 1/25000e 4347 OT Cap Corse
Départ : Macinaggio (camping U Stazzu)
Arrivée : Macinaggio (camping U Stazzu)
Diaporama

Une escapade sur le bout du bout de la Corse à la rencontre des vaches de pré-salés qui colonisent les plages de sable blanc ? La première partie du sentier des douaniers du nord du Cap Corse vous conduira au travers des landes de Macinaggio, port de pêche et de plaisance de la côte orientale du Cap Corse à Barcaggio, un havre de repos pour les embarcations et leurs pilotes lorsque le libecciu souffle en rafales glacées à plus de 250 km/h... On traversera d'étonnants paysages de landes agrémentés deci delà de minuscules criques de sable blanc sur un sentier littoral qui vous proposera une journée randonnée et farniente qui ne laisse pas insensible.

Partir du camping U stazzu de Macinaggio et suivre la piste poussiéreuse qui longe un corral et évite un peu plus loin l’éminence sur laquelle se dresse le sémaphore. De la droite débouche le sentier en provenance du port de Macinaggio. La piste louvoie entre les champs et après une petite montée on vient à dominer la plage de sable blanc de Tamarone. On descend vers les deux paillottes (et le parking automobile…) et on poursuit jusqu’en bout de plage. Un sentier s‘enfonce dans les dunes vers la gauche : le laisser partir vers l’intérieur des terres, il sera notre voie de retour ce soir. Pour l’instant il s’agit de continuer en bord de mer pour s’élever en écharpe jusqu’au sommet d’une falaise et aborder la rade de Santa Maria. Nous sommes sur le sentier douanier depuis lequel nos gabelous surveillaient les côtes N de l’île et tentaient de contrer le trafic de produits illicites. Que d’histoires doivent-ils avoir à conter…

Site Naturel de Capendula

L’itinéraire est d’une simplicité déconcertante puisqu’il ne s’agit que de suivre le chemin tracé en bord de mer. On passe la chapelle Santa Maria puis la tour éponyme. Quelques vaches se prélassent de-ci delà sur des banquettes de sable blanc. Mais au bout de 2h de marche, nous allons commettre une incartade à notre sacro-sainte règle de cheminement en partant pleine pente sur sentier en direction d’un collet afin d’éviter une portion de falaise bien rebutante. Ce sera la seule « difficulté » de notre première partie de randonnée. Au col, s’engager sur la D vers ce qui semble être un sommet mais qui n’est en fait que le prolongement de la crête qui s’en va se terminer dans la mer au niveau de la tour génoise d’Agnello.

A gauche toute jusqu’à retrouver, après une marche dans les dunes en évitant les bosquets de tamaris, le bord de la mer et suivre le rivage pendant quelques minutes. Le village de pêcheurs de Barcaggio que l’on distinguait au loin depuis le promontoire de la tour se rapproche maintenant mais pour le rejoindre il faudra faire un détour par la G et rentrer dans les buissons de roseaux pour emprunter une passerelle qui franchit l’embouchure de la rivière Aqua Tignese. A D maintenant le long du parking juste avant d’aborder les premières maisons et atteindre le « centre » du village et son coquet mais simple port de pêche et de plaisance (nombreux bars et restaurants de poissons et un hôtel). Belle vue sur l’îlot de la Giraglia qui présente des rochers escarpés dans lesquels macareux, cormorans et goélands peuvent nicher en sécurité, la zone étant protégée.

Retour par le même chemin jusqu’à la chapelle Santa Maria mais, comme annoncé, au lieu de longer la mer à flanc de falaise, on prend le sentier direct qui à travers champs nous permet de rejoindre en 15mn la plage de Tamarone. Une petite trempette peut-être avant de rentrer au port ?

012bis.gif     Autres randonnées dans Cap corse et l'Agriate et en Corse

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau