[Agriate] De Palasca à Saint-Florent

14h sur 3 jours / +950m / -1300m
Cartes topographiques IGN au 1/25000e 4249 OT Ile Rousse et 4348 OT Bastia – Saint Florent
Départ : Gare de Palasca (à 20 kms à l’E de l’Ile Rousse)
Arrivée : Saint Florent (camping U Pezzo)
Diaporama

Jour 1 : De la gare (arrêt facultatif sur la ligne CFC Ponte-Leccia - Calvi), remonter au village de Palasca (fontaine à proximité de l’église). Traverser le village pour rejoindre la RN197 et atteindre en quelques minutes la chapelle de l’Annunciata (45mn). Belle vue sur les collines de Balagne. Suivre la piste (étonnante source au bord du chemin 15mn après avoir quitté la chapelle) jusqu’au sommet du Monte Négro coiffé d’un pylône (1h). Ce n’est que maquis à perte de vue. Poursuivre sur la piste, franchir un dernier col avant de basculer sur la vallée de l’Ostriconi (Agriate, nous voilà…!). Un savant droite-gauche à la fin de la piste au milieu d’un groupe de maisons nous permet de rejoindre la RN1197 que l’on suit prudemment (intense trafic routier) sur 500m vers l’W avant d’entrer dans le camping de l’Ostriconi. Ravitaillement à la supérette du camping. Après-midi de farniente sur la plage de sable blanc à proximité d’étonnants marais : baignade pour les uns, randonnée pour les autres (circuit de 2h pour atteindre le sommet de la Punta Liatoggiu),… Nuit sous tente ou en bungalow. Restaurant sur le site.

Jour 2 : Rejoindre la plage de l’Ostriconi puis suivre le sentier littoral qui s’enfonce d’abord dans les terres pour éviter les passages escarpés de la Punta d’Acciolu. Au col (1h), on retrouve la mer que l’on ne quittera plus des yeux jusqu’à l’étape. Cette première partie du sentier littoral de l’Agriate est, il faut en convenir, assez peu passionnante à l’exception de l’anse de Malfalcu à 30mn de Ghignu. Mais c’est le « prix » à payer pour profiter pleinement les paysages somptueux que l’on ne manquera pas de déguster demain. A noter la présence de nombreux débris plastiques rejetés par la mer et qui encombrent les moindres recoins du littoral : un petit nettoyage de printemps ne ferait pas de mal… car vu des terres, le tableau est assez repoussant. Nuit à l’W de la plage de Ghignu dans les paillers. Une source aménagée coule à l’autre bout de la plage, coté E, dans les premiers rochers au niveau de la mer.

Jour 3 : Nous continuons le sentier littoral par les Punte Negra, di Trave et di Mignola. Les criques remplies de sable blanc se succèdent et les intermèdes rocheux sont du plus bel effet. Au loin la plage de Saleccia dessine son cordon blanc sur notre horizon. 1500 mètres de long, c’est un exercice physique de premier ordre lorsqu’il faut marcher dans le sable fin qui plus est avec un sac sur le dos… Nous arrivons (enfin) au bout de la plage (2h15). Le parcours rocheux qui lui succède est bien agréable. Il nous donnerait presque l’impression de nous envoler s’il n’y avait ce sacré soleil qui nous darde de ses rayons… Enfin, la plage du Loto (1h15) et sa cohorte de touristes en tongues déversés par paquet de cent cinquante des navettes maritimes à longueur de journée. Certains d’entre-eux font pâle figure lorsqu’on les croise en route vers la plage de Saleccia… Quelques vaches se prélassent sur le cordon dunaire qui occulte le marais présent à l’arrière-plage.

Direction le phare de la Punta Mortella et sa grimpette éprouvante. La descente sur la tour ruinée aboutit en ¼ h à une petite crique où il va faire bon se reposer pour la halte de midi (baignade rafraîchissante, repas, sieste à l’ombre en bord de plage). Il nous reste moins de 2h de chemin pour rejoindre les grandes plages au sud de Saint-Florent le long desquelles se situent les terrains de camping (30mn de plus si l’on veut dormir en ville) en continuant sur le sentier (source bienvenue un peu avant le Domaine de Fonaverte) puis la piste que l’on trouve à l’anse de Fornali.

012bis.gif     Autres randonnées dans Cap corse et l'Agriate et en Corse

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau