[Rhône-Alpes] Aouste et Divajeu - Les Hubacs

4h45 de marche / 15kms / +655m / -655m
Cartes topographiques IGN Top25 au 1/25000e 3137 OT Die - Crest - PNR du Vercors et 3138 OT Dieulefit - St Nazaire le désert - Forêt de Saoû
Départ : Aouste-sur-Sye (parking covoiturage de la "gare" ou bus 28 ligne Valence-Die à 500m au N)
Aux 2/3 de l'itinéraire : Crest (commerces de bouche à 500m vers le N)
Arrivée : Aouste-sur-Sye (parking covoiturage de la "gare")
Avertissement préalable : Prenez de l’eau pour la totalité de la randonnée !

Diaporama (à venir)

Carte aouste divajeu         Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte au format PDF

Dans la région, on a souvent l'habitude de faire l'une ou l'autre des boucles proposées sur cet itinéraire. Eh bien soyons fous ! On vous propose d'enchaîner les deux sans utiliser les mêmes chemins. Le parcours est assez vallonné, il emprunte de nombreux sentiers de traverse, épisodiquement, et bien heureusement, balisés par les triangles jaunes (n°53) car on louvoie pas mal entre les propriétés agricoles privées et closes. Les paysages traversés sont variés et pendant la toute première partie de la journée, on a la chance de pouvoir contempler à satiété le sommet de Roche-Colombe, cette excroissance qui termine le synclinal de Saoû à l'W. Sinon, à chaque fois que l'on aura la chance de dominer la vallée de la Drôme on disposera vers le N de somptueux panoramas sur les Monts d'Ardèche et les sommets du Vercors. Dernière info : bien suivre les indications fournies par ce topo car les sentiers tracés sur les fonds de plans IGN ont évolué dans le temps...

Roche-Colombe vue depuis le hameau de Hugon

Depuis le parking de la "gare" d'Aouste situé à 3kms à l'E de Crest (200m d'altitude, il y avait bien autrefois à cet emplacement une gare de la ligne Livron - Veynes...), on part vers le S traverser la voie ferrée en empruntant le passage à niveau et contourner le rond-point de la RD164 pour se retrouver en face à suivre la route de Saoû sur 200m. Puis on tourne sur la D après les dernières maisons du lotissement (chemin de Saint-Alban) en direction des hameaux des Terrasses et de Hugon. Au-delà des hameaux, on rejoint la RD411 (25mn, 250m) que l'on suit sur la D pendant 300m. Après avoir laissé partir à main droite la route du hameau des Hubacs, on s'enfile légèrement à G dans le chemin de Jurie (on trouve la première borne jaune n°53). On marche 300m avec comme point visé la montagne de Roche-Colombe jusqu'à atteindre un transformateur (10mn, 285m). Juste avant le bâtiment, on s'engage sur le petit chemin étale qui part sur la D et rejoint le petit ruisseau. A moins qu'il soit à sec et là il est facile de le traverser, sinon il faut contourner de quelques mètres vers l'aval et se frayer un passage au milieu des branchages. On remonte en face pour suivre la ligne électrique au SW. On contourne par la D une grande propriété avant de descendre au SW à travers champ (suivre un balisage ponctuel de couleur orange). Une fois le thalweg franchi, on remonte en face pour passer au pied d'un champ de lavande (35mn, 365m) avant de descendre sévèrement dans le ravin de la Beaune. On contourne un champ par sa G pour tomber dans un virage de la piste qui dessert la ferme de Peymée. On suit la piste en descente vers la G jusqu'à ce qu'elle rejoigne la RD411 (10mn, 305m). On s'engage sur le goudron pour une grosse centaine de mètres sur la G afin de rejoindre le départ de la piste d'accès à la ferme de Gonard. On l'emprunte sur la D puis on poursuit dessus vers la G lorsque qu'elle passe en-dessous des bâtiments. En s'élevant, on découvre vers l'E un large panorama sur les contreforts S du Vercors (Glandasse, Pié Ferré) et même un peu plus au N avec la cime du Grand-Veymont. Plus près de nous, au S, Roche-Colombe se redresse. Chemin faisant, on arrive au collet de Blache Menue (20mn, 375m) où l'on incline légèrement sur la D pour suivre un bon chemin qui longe la partie haute d'un champ. A l'W, on dispose d'une large vue sur les Monts d'Ardèche avec entre autres, reconnaissables entre tous, le cône parfait du Mont-Gerbier-de-Jonc (source de la Loire faut-il le rappeler...) et le sommet bifide du Mont-Mézenc. Après 300m, on quitte le large chemin pour emprunter légèrement à G un petit chemin en courbe de niveau. A présent, vers le N apparaît le donjon de Crest.

Vue lointaine sur la vieille ville de Crest (et son célèbre donjon...)

Sur la gauche, on découvre le château de Divajeu auprès duquel on va passer dans quelques minutes. Au large croisement de pistes à découvert (25mn, 325m), on descend par la piste de G traverser le champ et aller croiser une route goudronnée. En face, on poursuit obliquement à D sur la route d'accès au hameau de l'Homme. Au N, on voit apparaître, avec le recul, la vallée de la Sye fermée à sa gauche par la montagne de la Raye et à sa droite par la "butte" de Saint-Pancrace. Au-delà du hameau de l'Homme, on poursuit sur le goudron jusqu'au cimetière situé au pied de la butte où trône le château. On s'élève à D et, par un grand contournement d'une prairie, on atteint les escaliers au pied de la bâtisse (15mn, 345m).

Le château de Divajeu

Pas de problème, le passage est ouvert au public. On remonte sur la D de la bâtisse pour passer devant le portail d'entrée et trouver au N le départ du sentier. Il y a 3 possibilités pour continuer notre route : on s'engage sur le large chemin étale du centre. Il évolue en forêt puis commence à descendre. Un peu plus loin, ne pas oublier de faire le détour sur la D pour passer au belvédère de N-D de la Confiance ou de Crest (10mn, 330m, point de vue sur la vallée de la Drôme). 250m après en être descendu, on quitte le fil de la crête boisée pour longer une clôture sur un petit chemin et rejoindre une route goudronnée. On la suit sur la G avec en point de mire le donjon de Crest. Belle vue périphérique de la montagne de la Raye au massif des Trois-Becs en passant par le Roc de Toulau (col de la Bataille), le plateau d'Ambel, le But de Saint-Genix, le Grand-Veymont, le Pié Ferré et le Glandasse. Il y a pire...

Au belvédère de ND de la Confiance

Après 500m de descente, on tourne à D juste après le groupe de maisons (15mn, 230m) pour rejoindre le hameau de Courbis. En suivant le goudron vers la G, on rejoint le carrefour de routes à l'entrée S de Crest et à proximité de la chapelle Saint-Ferréol (10mn, 205m, gendarmerie, raccourci vers Aouste si nécessaire : 30mn en suivant la RD164 vers l'E). Du croisement de routes, on poursuit vers l'E 20m au S de la RD164 en s'engageant dans la route goudronnée en impasse. On la suit jusqu'au hameau des Gardettes. Au cours de la montée, on prendra la route de G qui fait passer au niveau d'un belvédère sur les villages d'Aouste et de Mirabel-et-Blacons (25mn, 330m). A l'horizon, les vallées contiguës de la Sye et de la Gervanne sont fermées au N par les sommets du Vercors précédemment évoqués. C'est en tournant le regard vers l'E que l'on peut mieux apprécier les formes du synclinal de Saoû puisque l'on peut distinguer précisément les trois Becs (Rochecourbe, Signal et Veyou) mais aussi le Grand Pomerolle qui s'inscrit à la droite. On poursuit sur une piste vers le S. On dépasse un gîte puis on contourne largement par la D la dernière maison. Après 150m, on laisse la piste étale poursuivre tout droit pour s'engager à G sur un chemin tracé au milieu des champs. Un peu plus haut, le chemin retrouve un aspect plus caillouteux mais aussi une pente bien affirmée... A l'arrière, les paysages sont réellement sympas !

Vue depuis le Serre des Ubacs

On dépasse une cabane au pied du Serre des Ubacs (20mn, 410m) et 150m après, à la fourche de pistes, on part sur la G pour surplomber un vallon agraire fermé par les murailles N du synclinal de Saoû et Roche-Colombe réunis. Au milieu, on distingue parfaitement l'étroite échancrure que forme le Pas de Lauzun. Alors que l'on s'approche de la ferme (a priori un élevage de volailles), on s'engage sur la route goudronnée à G. Plus bas, on contourne une maison par la G (panneaux indicateurs explicites...) avant de trouver de l'autre côté des corps de bâtiments le départ d'un petit chemin bucolique qui chemine à hauteur et en RG du thalweg du ruisseau de Millassoles.

Descente sur Aouste

A la sortie du petit chemin, on retrouve le goudron pour 1,5kms mais aussi pour de belles vues dégagées de la vallée de la Drôme. On traverse la RD164 (45mn, 205m). On se dirige à D en marchant du côté N de cet axe routier à grande circulation puis on s'échappe au bout de 200m par un passage piéton aménagé permettant de traverser la voie ferrée (5mn, 200m). De l'autre côté de la voie ferrée, on suit les ruelles vers la D pour rejoindre le bord de la Drôme duquel on peut apprécier la beauté du site connu des Romains au Ier siècle av. J-C sous la dénomination de "Mansio Augusta", un des postes frontières de l'empire Romain avec celui des Voconces. Au niveau du pont sur la Drôme, on peut apprécier sur l'autre rive les audacieuses constructions de maisons qui surplombent la rivière (les commerces se situent à proximité de l'église : La Poste, bar, journaux, boulangerie, épicerie et même pharmacie, bus 28 Valence-Die). On tourne sur la D pour passer devant la médiathèque et retrouver le parking de la "gare" (5mn, 200m).

Les maisons d'Aouste-sur-Sye

012bis.gif     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire