[Provence] Calanques - De Luminy à Morgiou

5h30 de marche / +400m / -400m
Cartes topographiques IGN au 1/15000e Les Calanques ou au 1/25000e 3145 ET Marseille - Les calanques
Départ : Luminy (Université de Marseille)
Arrivée : Luminy (Université de Marseille)
Avertissement préalable : Prenez de l’eau en quantité pour la totalité de la randonnée !

Diaporama


         Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte au format PDF

 

Les Calanques qui viennent de se voir après une longue attente protégées par la création d’un parc naturel, s’étalent entre Marseille et Cassis. Vaisseau de calcaire intégral, le massif est parcouru de nombreux sentiers balisés permettant au randonneur de construire une foultitude de circuits de niveau plus ou moins dur. Même ceux qui qui conduisent au pied de parois d’escalade sont indiqués et balisés. Alors là, devant la paroi qui se redresse et dont l’ascension ne correspond pas à ce qu’il est venu chercher, il conviendra qu’il fasse demi-tour pour reprendre le bon sentier… Il laissera là les nombreux férus d’escalade en falaise qui apprécient ce type de rocher et s’adonnent à longueur d’année à leur passion. Comment savoir que tel sentier est praticable pour le randonneur et l’autre dépasse ses capacités ? Eh bien, sur le terrain, des itinéraires traversant le massif ont été balisés et ce balisage se retrouve dessiné sur la carte IGN au 1/15000e avec dans la marge l’indication du niveau requis :

          - 1 étoile, facile,
          - 2 étoiles, moins évident mais restant du domaine de la randonnée,
          - 3 étoiles, il convient de se méfier...

Cependant, contrôlez toujours que le sentier 3 étoiles n’est pas doublé d’un sentier 1 ou 2 étoiles sur la portion que vous voulez emprunter et dites-vous que c’est la moindre classification qu’il faut considérer. Un sentier 3 étoiles ne l’est pas sur la totalité de son parcours et de facto disposera de portions accessibles au randonneur.

La boucle que je vous propose de réaliser est une des randonnées classiques du massif. Il faut se rendre sur le campus de l’université de Marseille à Luminy (en bus de ville n°21 ou en voiture) et rejoindre les abords de l’école d’Art et d’Architecture. Partir à l’W sur un large sentier non balisé qui suit la clôture de droite de l’école et s’élève en lacets jusqu’au collet au N du Mont de Luminy coté 244m. Continuer au S sur une trace au milieu du maquis ras. On atteint le sommet du Mont de Luminy à 289m. Belle vue d’ensemble sur le massif. Continuer une centaine de mètres sur la crête vers le SE et trouver les marques rouges et blanches du GR98A. Partir sur la D pour descendre sur le col de Morgiou puis, un peu plus loin, croiser la route qui descend dans la calanque. Poursuivre sur le GR quelques 200m supplémentaires et au moment où celui-ci tourne franchement sur la D pour se diriger vers le col des Baumettes, s’engager tout droit sur un chemin de crête balisé en bleu ciel. Il devient notre fil conducteur jusqu’au bout du bout de la Terre (d’aujourd’hui…) à savoir le cap Morgiou. Descente par paliers jusqu'aux remparts qui protégaient le tertre puis légère remontée avant d'atteindre l'extrémité du rocher. Quelques vues impressionnantes sur les grottes creusées par les vagues et le vent. Après avoir dégusté comme il se doit le panorama proposé (attention quand même à ne pas trop s’avancer au bord, le Mistral peut avoir quelques sautes d’humeur…), revenir sur ses pas et un peu après être repassé au travers les remparts, s’engager sur la D dans une descente balisée de rouge et blanc et servant de support au GR98B. On rejoint ainsi Morgiou, ce petit village de pêcheurs bien sympathique et prisé des familles le week-end (2h, 0m, cafés, téléphone, route pour Marseille). Le site est bien joli avec ces maisons simples occupent le fond de la calanque.

On continue la marche de l’autre côté de l’eau sur le GR98B qui s’élève un peu jusqu’à franchir l’épaule de l’aiguille de Sugiton. Au-delà, on tombe sur le petit morceau « scabreux » de la journée : deux échelles à descendre pour prendre pied sur la plage de galets de la calanque de Sugiton (30mn, 0m). Poursuivre en face en direction du Torpilleur, ce drôle de rocher isolé au milieu de l’eau et qui a la forme d’un torpilleur… Suivre le nouveau chemin qui a été creusé pour réduire l’érosion provoquée par les nombreux passages de touristes hors sentier et arriver au pied de la falaise des Toits, spot d’escalade renommé car présentant de nombreux itinéraires en fort surplomb.

Le retour vers Luminy peut s’effectuer par la piste qui remonte le thalweg du vallon de Sugiton (c’est l’itinéraire emprunté par 80% des randonneurs du dimanche ou des baigneurs). Mais je vous conseille de poursuivre sur le GR98B et de passer juste au pied de la falaise puis au moment où l’on retrouve une piste, une fois un étroit passage franchi, tourner sur la G et rejoindre le col de Sugiton (40mn, 217m). Pour bénéficier d’un superbe panorama jusqu’au lointain Bec de l’Aigle de La Ciotat, emprunter la piste qui conduit au Crêt de Saint-Michel et qui finit par un belvédère en nid d’aigle que l’on atteint par une série d’escaliers (30mn A/R). Epoustouflante vue plongeante sur ce coin du massif des Calanques résumant l’itinéraire que l’on accompli pendant cette journée découverte.

De retour au col de Sugiton, poursuivre en descente sur le GR98B direction NW pendant 200m puis le laisser partir sur la gauche alors que l’on continue sur la large piste très empruntée le soir vers l’W pour retrouver le parking automobile (ou l'arrêt d'autobus) situé devant l’école d’Art et d’Architecture. Après cette journée de marche, on a bien le droit de s'en octroyer un, n'est-ce pas ?

     Autres randonnées dans les Bouches-du-Rhône et en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau