Les proches

Marie est ma compagne de randonnée depuis 20 ans. Nous nous sommes connus en Corse sur le programme Alti-Monti de l'UCPA. Des sentiers à la "vraie vie", il n'y a souvent qu'un pas... mais qui a pris un certain temps avant de s'effectuer. Marie m'a fait connaître le Népal (quelle découverte !) et plus généralement m'a rendu conscient que les paysages à eux seuls n'étaient qu'une des composante de l'espace du voyage. Ils forment un tout avec les populations qui les habitent. Il y a quelques années, j'ai pu lui faire découvrir le Haut-Atlas marocain... Depuis, nos grands voyages annuels s'inscrivent dans ces deux pays sans oublier l'Ile de la Réunion dont ses parents sont originaires.

Notre amitié date de 20 ans, forgée au sein du même groupe UCPA. Georges est un charmant compagnon de randonnée, il n'hésite pas à m'accompagner sur des itinéraires sauvages et a été de la majorité des circuits que j'ai pu monter à l'exception notable du Népal et du Maroc. Il faut dire que ses vacances sont comptées... A l'occasion, nous partons ensemble faire de l'alpinisme, pratique que nous laissons un peu de côté pour nous adonner à notre mets de choix : le trekking hors des sentiers battus. Ensemble nous découvrons la Corse des coins oubliés. Marie et moi ne désespérons pas de l'emmener dans la région himalayenne une de ces prochaines années.

Certes Philippe est amoureux de la bonne chère et des bons vins (c'est un brillant oenophile) mais il n'hésite pas à m'accompagner à la découverte de coins sympathiques. Ce fut le cas à l'Ile de la Réunion où il a pu apprécier la gentillesse des habitants, malheureusement sans la composante vins... Sur place, nous avons fait quelques randonnées dans des coins confidentiels lui permettant de découvrir des paysages peu communs et quelques modes de vie particuliers. Nous sommes aussi partis au printemps à Majorque et du côté de Toulon afin d'explorer quelques sentiers littoraux dans les Calanques.

Jean-Marc a découvert la randonnée sur le tard (...). En 2005, nous étions partis entre amis une quinzaine de jours dans le sud marocain entre Djbel Saghro et désert. Deux ans plus tard, il gravissait le Kilimandjaro. En 2008, Marie et moi l'avons associé à la réalisation de notre trekking Les cols secrets du Toubkal, sa première randonnée itinérante d'envergure avec l'enchaînement de 17 jours de marche. Tout a parfaitement fonctionné jusqu'à sa rencontre inopinée avec une salace branche de genévrier thurifère qui lui a entaillé le cuir chevelu de belle manière... En fin d'année 2009, il a rempilé et nous a accompagnés sur le trek du Rolwaling au Népal.

Damien est un collègue de travail et nous nous sommes mutuellement découvert la passion d'aimer parcourir des itinéraires un peu engagés et d'évoluer dans des endroits très peu fréquentés. A plusieurs occasions, j'avais discuté de la manière de randonner qui me plaisait. Il m'avait alors dit qu'il était parti à la Réunion et au Mali, qu'il faisait quelques courses d'alpinisme principalement dans les Alpes, adorait bivouaquer et souhaitait découvrir des ambiances sensiblement différentes de celles qu'il connaissait. Il n'en fallait pas plus pour que je lui propose de m'accompagner sur la Haute-Route n°2 au Maroc...