Au Maroc

Ahmed Ait Hammou est accompagnateur de montagne au Maroc. Son cousin Mehdi avec lequel je travaille me l'a recommandé alors que j'étais à la recherche d'un guide pour initialiser ma première GTAM. Il est over-booké à longueur d'année entre les groupes de randonnée qu'il emmène dans tous les coins du Maroc, la conduite des travaux de son gîte, le développement du village d'Ait Souka,... et de ce fait, nous n'avons jamais eu l'occasion de partir une fois ensemble pour un de ces voyages au long cours. Heureusement que ses deux fils Tayeb et Mohamed sont présents pour l'aider à tenir le gîte et assurer les liaisons en voiture avec Marrakech et l'aéroport ! D'ailleurs, si Tayeb et Mohamed sont la partie visible de l'organisation, c'est toute la famille qui assure pour accueillir les randonneurs de passage. Comme s'il n'avait pas assez de boulot, il y a 5 ans de cela, il a été un de ceux qui ont eu l'idée de nettoyer les abords du refuge du Toubkal, le site étant devenu au fil des ans une poubelle à ciel ouvert. Avec les habitants de la vallée qui ont participé à ces travaux, ce sont quelques tonnes de détritus qui ont été rassemblées avant qu'elles ne soient évacuées vers les décharges de la vallée. Un gigantesque travail qui permet aujourd'hui à tous les randonneurs de disposer d'un espace convivial et propre pour camper. 

Mohamed Id Boussalem est l'accompagnateur marocain avec lequel nous avons le plus randonné. C'est ensemble que nous avons expérimenté le concept de trek-alpinisme dans le massif du Toubkal avec la Haute-Route n°1 fin 2008. Comme nombre de villageois de l'Atlas (il habite le douar de Mzic au-dessus d'Imlil), il est un fin connaisseur des passages secrets de sa montagne et n'hésite pas à les montrer à qui veut bien aller les chercher... Charmant compagnon de voyage, il perpétue l'oralité de la langue berbère en taillant une bavette à tous les amis de rencontre (et il y en a...). Ne vous y trompez pas, il parle parfaitement français et se débrouille si bien en anglais qu'en espagnol.

Abdou (de son vrai nom Abdellatif Aznag) est un charmant garçon qui habite le village de Tamatert et que l'on a connu sur notre première GTAM en tant que muletier. Il fait souvent équipe avec Hussein qui habite une maison voisine. Toujours prêt à rendre service, il a remplacé Mohamed au pied levé lors de notre Haute-Route n°2. Ce fut un grand plaisir et nous avons pu apprécier ses compétences d'organisateur et de guide de montagne. Il a un réel sens de l'orientation et connait parfaitement le terrain.

Hussein Id Mansour est muletier. Il nous a accompagné sur un grand nombre des trekkings que nous avons faits. Il est tout simplement for-mi-da-ble. C'est une personne d'une qualité rare doté d'une gentillesse dont on aimerait soi-même hériter... Compétent et travailleur, c'est assurément l'un des facteurs de réussite d'une Grande Traversée de l'Atlas Marocain. Pas question de flancher dans les épreuves quotidiennes qui nous sont proposées. Et il ne s'agirait pas que sa mule fasse la difficile : une main de fer dans un gant de velours, rigueur et reconnaissance, et tout va bien dans le meilleur des mondes.

Nous avons rencontré M'hamed El Omary lors de notre première incursion dans l'Anti-Atlas de Tafraoute au printemps 2010. Le bonhomme nous a immédiatement séduit par l'aura qui se dégage de lui et l'attention qu'il met à chaque moment de la journée lorsqu'il guide des groupes sur les sentiers de randonnée. Il est tout simplement FORMIDABLE et possède une parfaite connaissance du périmètre de la montagne marocaine, aujourd'hui principalement sur la région de l'Anti-Atlas, mais son désir d'explorer sans relâche d'autres pistes potentielles en fait un compagnon de premier choix lorsqu'il s'agit de défricher quelques nouveaux itinéraires "hors des sentiers battus". Et puis je ne vous raconte pas le relationnel privilégié qu'il peut avoir avec les habitants des villages de montagne : à en ouvrir toutes les portes...