Le vin de Cilaos reconnu ?

Enfin, pourrait-on dire... Le produit des treilles cultivées dans le cirque de Cilaos au centre de l'île de la Réunion pourrait bénéficier d'une I.G.P (c'est une identification d'élaboration d'un produit sur un territoire mais contrairement à l'A.O.C on ne parle pas de respect d'une charte). Mais c'est déjà une avancée...Ce n'était pas gagné ! Rappelez-vous, il n'y a pas encore si longtemps de cela (disons dans les années 90) que, dans les restaurants de Cilaos, le breuvage était proposé à table au verre tant il s'apparentait à de l'alcool éthylique brut. D'ailleurs le produit était interdit d'exportation... Et puis lorsque nous y sommes retournés en 2007 avec Marie et Philippe pour une spectaculaire traversée de l'île, nous avons pu constater que des structures oenologiques avaient été créées et entre autres une Maison du Vin de Cilaos. Les breuvages présentés n'étaient plus de la même facture que leurs antécédents pour lesquels on avait fait "pisser la vigne", ajouté du sucre plus que de raison, assemblé le jus de raisin avec des produits plus ou moins illicites... Les différents produits proposés commençaient vraiment à ressembler à du vin (c'était de toutes les manières bien au-dessus de la gamme Baron d'Arignac, ce vin des pays de la Communauté Européenne distribuée sur l'île en toute légalité, lol !). Le site IPREUNION.COM, journal d'information web de l'île, présente cet article porteur de bien bonnes nouvelles qui conduira j'en suis certain vers lee respect d'une charte de qualité dans l'élaboration du produit. Cela aidera grandement à la protection de nos conduits internes (oesophage, estomac, reins et tutti quanti...). Gageons que l'abandon progressif du cépage isabelle introduit sur l'île en 1665 pour ses qualités de résistance à l'oïdium, au profit des chenin, côt, malbec ou pinot noir, aura été le déclencheur de l'évolution de la qualité. Pour mémoire, le cépage isabelle était sensé rendre fou... En tous cas, peu persistant au palais, on s'en souvenait longtemps après son ingestion que ce soit lors de la montée vers le Piton des Neiges ou le col du Taibit, et parfois au-delà... Le soleil n'était assurément pas le seul responsable du mal de tête persistant. Après l'I.G.P, les vignerons de l'île travailleront-ils leurs produits pour qu'une A.O.C voie le jour ? Il va quand même falloir quelques années... Ceci dit, quand on voit le travail réalisé en Polynésie française par Dominique Auroy qui élabore sur l'atoll de Rangiroa des vins d'excellente qualité, on pourrait se dire que les vignerons de l'île de la Réunion peuvent eux aussi l'accomplir... Au boulot les gars !

IGP Vin de Cilaos à télécharger

Ilet à Cordes (Cirque de Cilaos - Ile de la Réunion) 
Vignes, lentilles et maïs dans le cirque de Cilaos

 

volcan presse mal de tête gr Ile de la Réunion VIN

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau