Voyages

La GTAM 4 se met en route...

Pas encore de topo précis pour cette randonnée au long cours dans l'Atlas marocain, je crois bien qu'il ne le sera qu'une fois arrivé à la mer... Le but est de terminer la GTAM (ou Grande Traversée de l'Atlas) par l'accomplissement du tronçon Toubkal - Atlantique. J'envisage un périple de 20 à 25 jours en compagnie d'un ou plusieurs muletiers selon la taille du groupe. Lorsque je suis allé rendre visite à Michael Peyron l'été dernier, c'est le "papa" de la GTAM, il m'a confié les "clefs" de cet itinéraire qu'il avait ouvert dans les années 70 et bien mis à mal par les tour opérateurs qui dans leur grande majorité réduisent le parcours à une liaison du M'Goun au Toubkal avec parfois un grande partie motorisée... alors que la GTAM initiale part de Taza au SE de Fès et se conclut une bonne centaine de jours plus tard sur la côte Atlantique entre Essaouira et Agadir (Cap Rhir ou Sidi Kaouki)

Dans la lignée des précédents tronçons que Marie et moi avons parcourus, GTAM n°1 (d'Agouti à Imlil), GTAM n°2 (d'Imilchil à Hdida) et GTAM n°3 (de Midelt à Bou Taghar), la GTAM quatrième du nom sera effectuée dans le même esprit de découverte de beaux coins méconnus (alors là, comme il n'y a rien d'écrit sur le sujet depuis plus de 20 ans au moins, cela va être facile...) et pas dans la recherche de l'itinéraire le plus direct (sinon on passe par la route...).

Je vais m'appuyer sur les cartes topographiques en ma possession ainsi que les écrits de Michael Peyron (il m'a confié un exemplaire de son livre "La Grande Traversée de l'Atlas marocain" écrit en 1984) et ceux de Hamish Brown, impétueux découvreur de ces contrées depuis plus de 20 ans et qui a consigné ses impressions de voyages (qui a dit nombrilo-centriques ?) dans un livre relatant son épopée "The mountains look on Marrakech".

GTAM4 dans les grandes lignes

Même sans topo formalisé à ce jour, il n'empêche que le pragmatisme (et l'envie d'en découdre avec ce coin de l'Atlas...) m'a fait acheter dès à présent les billets d'avion : je vole donc sur Easyjet avec un départ le 10/06/2012 à 15h55 de Paris pour Marrakech, et un retour le 04/07/2012 à 9h00 d'Agadir pour Paris.

Le départ du trek d'Imlil (60 kms au sud de Marrakech) s'effectura le 11 juin au matin pour une fin de trek dans la banlieue d'Agadir le 3 juillet au plus tard... Des amplitudes de marche de 6h sont prévues (en gros 4h30 à 5h effectives épisodiquement un peu plus lors de l'ascension d'un des trois ou quatre sommets envisagés), des dénivelées conséquentes puisque l'on traverse l'Atlas de manière longitudinale (on "se fait" tous les fonds de thalwegs) avec une altitude moyenne de l'ordre de 2000m et des extrêmes s'inscrivant entre 3615m (le Djbel Igdet) et 0m, le jour de l'arrivée au bord de l'océan avec hommes et bêtes à la mer...!

Côté prix, hors transport aérien (à la charge de chaque participant, prix et dates) et selon la taille du groupe, on devrait s'inscrire aux alentours de 1100€/pers pour une prestation de l'aéroport de Marrakech à l'aéroport d'Agadir. Tout est compris, vous n'avez juste qu'à prendre vos affaires de marche (chaud et froid) ainsi qu'un duvet. Petit sac de 30 à 40 litres pour la journée et un sac baluchon de 100 litres (ou moins) que vous retrouverez chaque soir au camp.

Au tizi n'Ourai

Début février, le groupe était constitué de 5 personnes : 2 muletiers-cuisiniers de la vallée d'Imlil, M'hamed el Omary (le guide qui officie dans l'Anti-Atlas et qui a soif de nouveaux espaces de découverte), Jean-Marc mon fidèle compagnon des traversées au long cours au Maroc et moi-même. Une sixième personne qui se prénomme Véronique s'est jointe à notre mini-groupe et a décidé de nous accompagner dans cette virée exploratoire, soif d'espaces nouveaux, de découverte et de beauté rare. Il ne reste donc plus que 2 places.

Vous pouvez télécharger la carte estimative du trek ainsi que quelques conseils :

Carte GTAM n°4.pdf Carte GTAM n°4.pdf                            Infos complementaires sur la GTAM n°4.pdf Infos complementaires sur la GTAM n°4.pdf

Livre "Mustang secret"

Album Mustang secret & DVD

L'essai sera-t-il un coup de maître ? Nul ne peut le dire mais l'occasion était trop belle au retour de ce trek d'exception au Mustang à l'automne 2011 de coucher sur le papier mes impressions du voyage (c'est différent du topo que je vous ai déjà proposé). Richement illustré de nombreuses photos (Ah ! Que cela a été dur de faire le choix...) et composé sur du papier photo d'excellente qualité (200g/m²), ce livre de 60 pages se présente relié avec couverture rigide au format paysage 21 x 29,7. Afin que vous puissiez vous rendre compte de la qualité du produit, j'ai mis à disposition ci-dessous quelques extraits choisis du livre "Mustang secret".

livre-mustang-secret-p1.jpg             livre-mustang-secret-p2.jpg             livre-mustang-secret-p3.jpg             livre-mustang-secret-p4.jpg

Edité à compte d'auteur et bien entendu ne présageant pas du succès futur de cette édition papier, je n'ai pas la possibilité matérielle de le faire imprimer en grande quantité, vous le comprendrez aisément. Incidence directe : le prix pourra vous paraître peu attractif. Je propose ce livre à la vente aux prix de 60€ TTC (version standard) et 70€ TTC (version vernie) et franco de port. J'accompagne le livre d'un DVD contenant un montage numérique de 65mn présentant les meilleurs moments de cette randonnée d'exception. Cliquez sur le logo ci-dessous pour être renvoyé vers la page Contact du site et que vous puissiez m'indiquer votre choix (nombre d'exemplaires et modèle) ainsi que vos coordonnées postales. Notez qu'un délai d'une quinzaine de jours est nécessaire pour que vous receviez dans votre boîte aux lettres le ou les produits commandés*.

* Comme j'ai fait éditer quelques exemplaires en avance, la livraison est immédiate.

Commander l'album

Couverture Mustang-secret

Lire la suite

De la Nubra à la Markha

Pour faire suite aux étés 2010 (voir billet de blog) et 2011 (La Grande Traversée du Zanskar), Marie et moi retournons du 13 juillet au 3 août 2012 explorer d'autres coins de ce vaste désert d'altitude qu'est le Ladakh en effectuant une traversée nord – sud non loin de la capitale Leh. Cette randonnée d'altitude qui permet de franchir plusieurs cols dépassant les 5000m permettra d'aller à la découverte des villages ou des gompas isolées dans la montagne. Et puis quand on parle de désert d'altitude il ne faut pas oublier qu'au fond des profondes vallées fluviales coule une rivière et qu'elle apporte la vie ! Vous apprécierez ces contrastes de couleurs entre le vert soutenu des cultures et les ocres de la montagne alors qu'au loin apparaissent quelques pics glacés dont la cime tutoie le ciel. Un beau voyage culturel, exigeant aussi mais si dépaysant...

Bref descriptif :
- La première partie correspond à une phase d’acclimatation de deux jours dans la vallée de l’Indus puisque nous sommes propulsés en 2 jours de 100m d’altitude à plus de 3500 ! C’est une phase durant laquelle on en profitera pour visiter quelques uns des nombreux temples bouddhistes posés de part et d’autre de l’Indus. On pourra même assister à l’une des deux journées du festival de Phyiang.
- La deuxième partie commence en voiture par le franchissement du col routier le plus haut du monde à 5340m, le Khardung La, précédant la visite des deux monastères de Disket et Hundar, loin de la foule des touristes qui gravite à Leh et ses alentours. Puis on rejoindra Rong où nous retrouverons notre équipe de horsemen, le cuisinier et le guide.
- La troisième partie correspondra au trek proprement dit avec une mise en chauffe rapide puisque nous faisant passer le Diggar La à près de 5400m dès le deuxième jour… D’où la nécessité d’une bonne acclimatation au préalable ! On descendra doucement vers la vallée de l’Indus avant de retrouver la voiture qui nous aidera à traverser la monotone vallée de l’Indus pour aller s’établir au village de Stok, début de la seconde partie du trek.
- La quatrième partie consistera à franchir coup sur coup deux cols d’altitude « moyenne » (moins de 5000m) pour descendre vers la vallée dans lequel la Markha Chu à creusé son sillon verdoyant. Remontée de la vallée pour s’en aller buter sur un massif glaciaire de belle importance. On s’échappera de la Markha par le Konmaru La (5260m) pour descendre vers l’Indus et terminer en beauté par la visite du monastère de Hémis que l’on rejoindra à pieds.

La chaîne du Stok kangri depuis les hauteurs de Leh

Lire la suite

Tiji festival à Lo Monthang

Ce printemps 2012, à la suite des treks découverte « hors des sentiers battus » de 2010 Du Mustang à Phu et de 2011 Mustang secret, je propose d’aller assister à la grande fête religieuse bouddhiste Tiji qui a lieu chaque année dans la capitale du Mustang, Lo Monthang. Haute en couleur et pleine de ferveur, la fête à laquelle vous pourrez assister, réveille la ville de Lo de son assoupissement hivernal. A cette occasion, on parcourra de village en village le Mustang profond sans caractère engagé nous reposant dans les lodges (marche sur sentier avec des dénivelées peu importantes, l’altitude ne dépassant pas les 4000m). Ce périple laissera une large place aux moments de découverte des populations qui vivent dans les vallées reculées que nous allons traverser.

Chortens à Lo Monthang

Bref descriptif :

- Le voyage aller s’effectue rapidement en 3 jours depuis Pokhara. On utilisera tout d’abord l’avion pour rejoindre Jomosom et un transport routier basique (jeep ou tracteur…). Une journée de marche de 6h tout de même entre les deux tronçons de piste.
- On s’installe pour 3 jours complets à Lo à la fois pour assister au festival Tiji sans oublier de s’échapper de la place centrale pour aller se balader au gré des ruelles et des passages couverts de cette ville à l’ambiance si particulière entourée de ses hauts murs, explorer la campagne alentours, rendre visite à l’exceptionnelle grotte de Konchok Ling et revenir tranquillement le long de la Nyichhung khola en visitant au passage les villages de Niphu, Garphu, Sisa et Nenyul.
- Le voyage retour jusqu’à Jomosom s’effectue en 4 jours à pieds et permet d’explorer une route peu touristique entre Lo et Kagbeni (découverte de l’année passée).
- Retour sur Pokhara et Kathmandou par avion avec du temps libre pour visiter Pokhara et quelques spots touristiques de Kathmandou. Et pourquoi pas, si votre emploi du temps le permet, possibilité de rester dans la vallée de Kathmandou quelques jours de plus (à l’aller ou au retour).
 
Le top départ est fixé le 11 mai 2012. Le groupe sera composé au maximum de 4 ou 5 personnes. L'intendance népalaise est assurée par l'agence Altitude Randonnée Trekking de mon ami Chhetup Tamang avec laquelle j'ai réalisé à l'automne dernier Mustang secret. L’accompagnateur sera le même que pour le précédent circuit (Niragan Tamang) et nous aurons l’assistance de porteurs.

Les tarifs sont aujourd’hui encore estimatifs (à 10% près) :
- le voyage aérien international tourne autour de 700€ (plusieurs compagnies),
- le visa de 1 mois à 32€,
- le permis spécial Mustang obligatoire de 10 jours à 400€,
- la partie trek, transports et hébergements au Népal aux alentours de 1100€/pers (selon le nombre de personnes composant le groupe et le circuit effectué).
- une assurance individuelle spéciale montagne (CAF ou FFRP avec extension haute montagne, pays lointains et rapatriement hélicoptère) de 75€.
soit une somme totale inférieure à 2300€/pers en incluant les pourboires.

Le programme est présenté ci-dessous dans une version synthétique. N’hésitez pas à me poser des questions si vous êtes intéressés.

Télécharger le programme : Tiji festival à Lo Monthang Tiji festival à Lo Monthang

Tiji festival (source www.mountainsoftravelphotos.com)

Les 5 cols de l'Annapurna

Ce printemps 2012, dans la lignée des treks découverte « hors des sentiers battus » et dans ma recherche d’un circuit alternatif au Tour des Annapurnas dévalorisé par le tourisme et la réalisation de la piste, j’organise un périple d’une trentaine de jours dans la région des Annapurnas aux confins des vallées de Naar-Phu et du Mustang. Ce trek revêt un caractère engagé (altitude, froid nocturne, marche sur sentier et très occasionnellement sur des pentes enneigées à déclivité modérée avec crampons, mais absolument pas hyper sportif…) avec l’ambition de franchir cinq cols qui s’inscrivent entre 5000 et 5500m et l’ascension facultative d’un sommet de 6000m. Bien entendu, il n’y a pas que la montagne : une large place sera laissée aux moments de découverte des populations qui vivent dans les vallées reculées que nous allons traverser.

Passage du Gyu La (Annapurna I, Tilicho peak et Nilgiri N)

Bref descriptif :
- La première partie traverse les campagnes du piémont du Lamjung Himal avant de basculer sur le tour des Annapurnas en franchissant le Namun La très confidentiel. Puis, après une grosse journée sur « l’autoroute », on s’échappe vers Upper Pisang et le village de Naar que l’on rejoindra en passant par le camp de base des Chulus (incroyable vue panoramique sur la chaîne des Annapurnas).
- La deuxième partie remonte la vallée glaciaire de la Labse khola jusqu’au Teri La, très très peu franchi par les touristes, où nous tenterons l’ascension d’un 6000m facile (facultatif). De l’autre côté du Teri La, on pénètrera dans le Mustang pour s’en aller défricher une nouvelle route transversale d’altitude (solution de repli par un autre passage si chemin impraticable ou absent…).
- On retrouvera le tour des Annapurnas à Muktinath pour démarrer la troisième partie du trek avec au programme l’ascension à contre courant du fameux Thorong La et la longue descente sur Manang.
- La quatrième partie consistera en la remontée de la vallée glaciaire de la haute Marsyangdi khola pour s’en aller tutoyer une dernière fois les cimes glacées au niveau du lac de Tilicho avant de descendre sur Jomosom en franchissant notre cinquième col d’importance, celui du Mesokanto La.
- Et pourquoi pas, si votre emploi du temps le permet et histoire de terminer en beauté (et en douceur) ce trek d’exception, ne pas rentrer à pieds en 4 jours sur Pokhara par Ghorepani ? (en option depuis Jomosom au lieu de prendre l’avion).

Le top départ est fixé le 5 avril 2012. Le groupe sera composé au maximum de 4 ou 5 personnes, motivées, désirant partager une expérience très forte en émotions et ayant déjà accompli un trek en haute altitude. L'intendance népalaise est assurée par l'agence Altitude Randonnée Trekking de mon ami Chhetup Tamang avec laquelle j'ai réalisé à l'automne dernier Mustang secret. Le sirdar et le cook de l'expédition seront les mêmes que pour le précédent circuit (Niragan Ghising Tamang et Ram Bahadur Tamang) et nous aurons le renfort d'un guide assistant pour faciliter la progression du groupe dans des passages délicats (neige, éboulis, traversée de rivières).

Les tarifs sont aujourd’hui encore estimatifs (à 10% près) :
- le voyage aérien international tourne autour de 700€ (plusieurs compagnies),
- le visa de 3 mois à 80€ (à moins que vous choisissiez l’option de bas de page --> visa = 32€)
- les vols intérieurs entre 200 et 250€,
- la partie trek et hébergements au Népal entre 2000 et 2500€/pers (selon le nombre de personnes composant le groupe et le circuit effectué).
soit une somme totale inférieure à 3600€/pers en incluant les pourboires.
- une assurance individuelle spéciale montagne (CAF ou FFRP avec extension haute montagne, pays lointains et rapatriement hélicoptère) de 75€.

Comme il n’est pas aisé pour tout le monde de pouvoir s’absenter 5 semaines, j’ai concocté trois circuits alternatifs, l’un en 21 jours Paris – Paris et les deux autres 28 jours. On se sert de ce circuit comme fil conducteur :
- les programmes en 28 jours suppriment le 1er col ou le dernier
- le programme en 21 jours supprime le 1er col et le dernier.

Le programme très synthétique est joint en annexe. N’hésitez pas à me poser des questions complémentaires si vous êtes intéressés.

Télécharger le programme : les 5 cols de l'annapurna-v2 les 5 cols de l'annapurna-v2

ATTENTION, DANS LE DOCUMENT LE TRACE SUR LA CARTE EST PREVISIONNELLE ET NE PRESENTE PAS LES VRAIS PASSAGES. IL CONVIENT DE SE REFERER AUX CARTES REALISEES APRES L'ACCOMPLISSEMENT DU TREK QUE VOUS TROUVEREZ ICI.

La chaîne des Annapurnas depuis le Kang La

Honfleur, que du plaisir !

Un des plus beaux villages de France à déguster au propre comme au figuré :

Commençons par le plaisir des sens : Sa.Qua.Na (pour Saveurs Qualité et Nature) est un exceptionnel restaurant double étoilé. Le chef Alexandre Bourdas distille une cuisine délicate et savoureuse inspirée par les années qu'il a passées au Japon. Mais on est à mille lieues de l'usuel "restaurant japonais" ! Le palais se souvient longtemps des associations de goûts, de ces équilibres sucré-salé (tiens par exemple, du poisson et de la viande mêlées...) ou empreints de truffe. Et comme le sommelier n'est pas en reste, il avoue que la cuisine d'Alexandre le fait travailler beaucoup plus à la recherche d'associations mets-vins du fait de la diversité de la palette aromatique présente dans les assiettes. Economisez sou après sou et investissez votre écot dans un repas qui atteste bien que la cuisine française fait bien partie du patrimoine mondial de l'Humanité. C'est à Honfleur en Normandie, peu de tables donc réservation implicite quelques semaines à l'avance pour un déjeuner ou un dîner du jeudi au dimanche (tel +33 231894080 et site web).

             Sa.Qua.Na pour Saveur Qualité et Nature                  Menu du réveillon 2011-2012 chez Sa.Qua.Na

Et puis Honfleur, c'est mignon tout plein ? Il y a vraiment de quoi passer un excellent week-end entre les balades autour du Vieux Bassin et au travers les ruelles de la vieille ville dans lesquelles vous trouverez bien l'entrée d'un des plus extraordinaires musées de France : celui qui présente la vie d'Erik Satie, vous savez ce musicien, papa des Gymnopédies. Un régal ! Didactique au possible et visite pas ennuyeuse pour un sou... Un petit Diaporama pour vous mettre en appétit ?

Le Vieux Bassin d'Honfleur

Clôture 2011 en beauté

Ça y est, l’année est bouclée ! Entre les deux créations d’itinéraires dans l’Anti-Atlas au Maroc, l’escapade en Corse sur les crêtes du Pinerole à la Punta Artica, la Grande Traversée du Ladakh-Zanskar en été et pour finir ce somptueux trek au Mustang cet automne, voilà qui a de quoi combler les plus difficiles…

Ghilling

Lire la suite

Anti-Atlas, une nouvelle route...

M'hamed el Omary et moi avons ouvert un nouvel itinéraire de randonnée dans l'Anti-Atlas ; départ d'Aguerd Oudad au S de Tafraoute, traversée des célèbres chaos rocheux, traversée longitudinale de la chaîne du Djbel Lekst avec un passage dans des villages de montagne ne voyant pas passer beaucoup de randonneurs. La randonnée se termine au 7eme jour du côté d'Ait Baha, un haut lieu commerçant situé au pied de la montagne à quelques dizaines de kilomètres d'Agadir (et de son aéroport...). L'accueil des locaux est hyper sympathique et attentionné et puis quel plaisir de dormir à la belle étoile en plein coeur de la montagne marocaine (azibs Igouramène ou Tassila) et goûter aux plaisirs de l'accueil berbère dans les villages de Tazoult, Tagdicht, Alma ou Tagadirt. C'est un bel itinéraire varié entre randonnées sur les hauts plateaux, passage de cols panoramiques, descente de couloirs creusés entre les falaises et traversée de nombreux villages typiques de l'Anti-Atlas de Tafraoute. Une belle semaine que vous pouvez bien entendu accomplir en solitaire et en autonomie mais elle revêtra une autre saveur si vous vous faites accompagner d'un berbère de la région de Tafraoute avec lequel j'ai défriché ce circuit, je veux bien sûr nommer le fameux et incontournable M'hamed. Agréable compagnon de randonnée, il saura vous présenter le microcosme de cette région peu connue du tourisme pédestre et n'a pas son pareil pour ouvrir toutes les portes. C'est d'ailleurs comme cela que nous avons connu Habib, Brahim, Ali et M'hamed... Le topo est disponible sur le site agrémenté de quelques photos et comme d'hab' le diaporama arrivera un peu plus tard.

Descente sur Dou Tinzar

Ki ki So so La Gyalo...

Et les dieux seront contents... Il n'y a pas qu'eux d'ailleurs ! Retour vendredi soir dernier de la Grande Traversée du Zanskar en Inde du Nord, diagonale Nord - Sud d'une partie de la chaîne himalayenne, là où elle est la plus fournie en épaisseur. Nous nous étions habitués au Népal à n'avoir qu'un col à franchir pour nous retrouver de l'autre côté de l'Himalaya après avoir remonté pendant une quinzaine de jours un profonde vallée creusée par une rivière... Eh bien, les provinces du Ladakh et le l'Himachal Pradesh situées à un petit millier de kilomètres au N de Delhi et coincées entre Chine et Pakistan ne sont pas faites de ce moule. Un petit coup d'oeil sur Google Earth vous convaincra de ce que je vous annonce. Et sur le terrain, ce n'est pas du gâteau ! Cette traversée d'une vingtaine de jours franchit pas moins de 12 cols dont l'altitude s'inscrit entre 4500 et 5100m. Excusez du peu... Et arrivés à la fin du périple, sur le chemin du retour vers la civilisation, encore et encore des dizaines de pics glacés qui se dressent vers le ciel... Ca n'en finira donc jamais ? Et ce fameux col du Rothang La qui culmine à 4000m nous présente toujours d'autres vues panoramiques où sommets enneigés et glaciers sont légion. Bien peu connues des trekkeurs, ces régions montagneuses à l'extrême sont d'une beauté à couper le souffle (il n'y a pas que l'altitude...). Peu de temps de répit au cours de ce périple très prenant. Juste au milieu, un havre de paix : le gros bourg de Padum. On en rêve lorsqu'on est en train d'oeuvrer dans la première partie, on y arrive enfin pour ne vouloir que le quitter de suite tant il rebute (on y trouve le juste nécessaire, pas de fioritures...) et que la réalité des faits est à des années lumières de ce que l'on s'était imaginé...

Affluence au Shingo La...

Lire la suite

Vercors Sud en ligne...

Juste avant de partir vers le Ladakh et le Zanskar, j'ai tenu à vous faire profiter de ce topo de randonnée qui explore sur 4 jours une région bien sympathique. Evoluant en permanence entre ciel et Terre, ce périple suit les contreforts S du Vercors et laisse une place importante aux panoramas étendus que ce soit des Buts de Sapiau, de l'Aiglette ou de Saint Génix que de la Tête de la Dame à l'extrême sud du plateau d'Ambel. Une descente par le passage du Saut de la Truite vous permettra d'aller rendre visite au village de Bouvante-le-Haut (et à ses habitants bien sympathiques) avant de remonter sur les Hauts Plateaux par le col de Rioupeysson. Prenez autant de plaisir à parcourir ces sentiers que nous avons pu en connaître (à l'exception du dernier jour qui s'est passé sous une pluie battante continue...). L'espace d'un week-end prolongé, n'hésitez pas à vous lancer sur cet itinéraire qui ouvre bien d'autres possibilités futures de randonnées. "Cent fois sur le métier, remets ton ouvrage"..., qu'en pensez-vous donc nos amies les vaches ?

Rencontre au Pas de l'Infernet (Font d'Urle)