Généralités

Informations générales, sans plus...

Rencontres himalayennes 2012.

à l'espace 1500 d'AMBERIEU-en-BUGEY
venez assister aux 2èmes...

affiche Amberieu 2012

aller sur le site des rencontres himalayennes

L'association Niyamdu.Dro ("Marchons ensemble" en tibétain) oeuvre au Ladakh depuis plusieurs années entre autres en fournissant des systèmes de purification d'eau et des micro-centrales électriques dans les villages reculés de la montagne. Plusieurs idées derrière ces actions concertées avec les acteurs locaux, mais la première a comme but affiché d'essayer d'éradiquer les bouteilles plastiques contenant de l'eau "minérale" dans les zones touristiques et qui polluent visuellement les abords de nombreux villages puisque l'état du Jammu & Kashmir ne possède pas de système de traitement de ce type de déchets. Et au-delà, plein d'autres actions en cours ou à venir... Allez donc vous connecter sur la page des actualités 2011 et 2012 pour connaître mieux les activités de leurs équipes sur place.

Dans son fief d'Ambérieu-en-Bugey (40 kms au NE de Lyon), elle organise sur le dernier week-end des vacances de la Toussaint un évènement de haut niveau culturel avec de nombreuses présentations de livres, de voyages, une exposition de photographies sur le Mustang, un atelier de peinture, des contes pour tout public,... incitant à partager les expériences et stimuler de nombreux échanges.

Venez nombreux assister aux conférences. Le programme est disponible ici et le profil des intervenants est accessible .

Comme vous pourrez le constater, j'assurerai avec mon ami Etienne les conférences de la soirée du samedi. Une occasion de mieux découvrir ces paysages exceptionnels que j'ai pu traverser ces deux dernières années au Mustang et appréhender l'organisation des villages calquée sur un soupçon d'ésotérisme, une lichette de chamanisme et la volonté de se protéger de tout dans ce monde hostile où vivent les habitants des hautes vallées de l'Himalaya. Je présenterai le trek Mustang secret ou "A la recherche de Chhujung gompa"...) et si le temps le permet en deuxième partie de soirée La traversée Mustang-Phu. Etienne quant à lui m'aidera à compléter les réponses à vos interrogations entre autres sur les aspects religieux et abordera un sujet peu souvent exploré concernant l'architecture "chamanique" des villages du Ladakh. C'est tout chaud ! Nous étions ensemble sur place le mois dernier au Ladakh pour préparer cette conférence et faire des relevés précis dans les villages de Yangthang, Tchacha, Katsa ou Mang Gyu. Nous vous promettons une bien belle soirée.

A l'occasion, vous pourrez aussi acquérir le livre Mustang secret et le DVD (version standard uniquement) au prix spécial conférence de 50€.

Album Mustang secret & DVD

Télécharger l'article : Rencontres himalayennes 2012 Rencontres himalayennes 2012

Première rentrée scolaire à Ait Souka

Ca fait chaud au coeur ! L'école d'Ait Souka a accueilli ses premiers élèves en janvier 2012. Classe de niveau "préscolaire" dans un premier temps, les bambins sont encadrés par une "animatrice" de 24 ans habitant Imlil. Je dois me déplacer sur place la semaine prochaine et pourrai vous rapporter d'autres clichés. En tous les cas, bravo à l'associaton locale d'Ait Souka épaulée par celle des "Amis d'Ait Souka" présidée par Guy Rébois. Encore un peu de travail avec les édiles locaux pour débloquer les fonds nécessaires à la rémunération par la Wilaya de l'enseignante et la fourniture de livres de classe aux enfants. Reportez-vous aux précédents billets pour les modalités d'aide financière à ce village. Ca avance bien, nous avons encore besoin de votre aide... Merci d'avance!

La classe d'Ait Souka               La salle de classe d'Ait Souka               L'école d'Ait Souka

9e festival népalais à Paris

La Maison culturelle du Népal organise comme chaque année à la Pagode du Bois de Vincennes son festival les 2 et 3 juin 2012. Son emblématique président Hemanta m'a demandé de présenter et commenter le montage numérique "Mustang secret" que j'ai ramené de mon dernier voyage à l'automne dernier. Vous pourrez à l'occasion poser toutes les questions sur cette contrée dont j'ai pu de nombreuses fois vous vanter la beauté. En paraphrasant la devise d'un magazine hebdomadaire bien connu "le poids des mots, le choc des photos"... je vous garantis que votre leitmotiv, une fois la présentation accomplie, sera de vous y rendre pour découvrir les merveilles que je vous aurai fait partager. Et pour vous laisser un souvenir encore plus prégnant, vous pourrez acquérir quelques livres (accompagnés du DVD avec le film "Mustang secret") à un prix promotionnel "spécial conférence". Le programme définitif de l'évènement devrait être bientôt mis en ligne sur le site de la Maison culturelle du Népal, vous aurez alors connaissance du créneau horaire qui m'aura été attribué au sein des nombreuses animations proposées. N'oubliez pas ! Cela se déroule le 1er week-end de juin au milieu du Bois de Vincennes à Paris XIIe. Venez nombreux, nous vous attendons...

La présentation du diaporama commenté du voyage Mustang secret est programmée dimanche 3 juin en fin d'après-midi (vers 17h).

En parallèle des danses et de la présence de nombreuses associations, je vous livre le programme des conférences qui se tiendront à l'intérieur de la pagode.


Samedi, 2 juin 2012, de 14 H à 17 H30

14H : Rémi BORDES, INALCO
Les bardes, hudkiya et ménestrels gandharva/gaine : troubadours de l'Himalaya

15H : Cérémonie d’ouverture

15H40 : François CAILLETTE, Artiste peintre
VIES NEPALAISES « un regard d’artiste »

16H 20 : Sushila MANANDHAR, INALCO
L’habitat des Néwars du Népal

17H30 : Hervé TIBERGHIEN, Documentariste
Tarap : d'un monde à l'autre

Dimanche, 3 juin, de 14H à 17 H

14H : Stéphanie SELLE, Planète Enfants
Les mères du Népal : portraits commentés

15H : Chris NERWISS, Ecrivain
A la rencontre du Népal : le récit d’une aventure humaine sur le trek de l’Annapurna
(extrait d’itinéraire d’un enfant des villes)

16H : Satyan JHA, Université Paris-Sorbonne
Le bouddhisme en Occident

17H : Pierre MARTIN, Voyageur
Le voyage au Népal (Forum Trekking)

Festival du Népal 2012

De retour de la fête (plus de 2000 personnes sur 2 jours ! Une succès indéniable), voici quelques photos compte-rendu de cet évènement Diaporama.

Le film La Nuit Nomade

J'ai pu assister mercredi dernier à l'avant-première du film La Nuit Nomade en la présence de la réalisatrice, l'ethnologue Marianne Chaud. L'évènement était organisé sur Paris par l'agence Terre d'Aventures. Merci à eux ! Il sort dans les salles obscures le 4 avril et je ne sais pas s'il connaîtra un vif succès tant il est un peu nécessaire de s'être intéressé auparavant à la vie des nomades dans quelques pays du Monde que ce soit. La rigueur de ce mode de vie et l'appel incessant de la ville font que ce groupe de familles qui se déplaçait autrefois de pâturage en pâturage avec leurs troupeaux de chèvres et de yacks se trouvent chaque année qui passe amputé de quelques unités, répondant aux appels de la "vraie" civilisation dont on sait aujourd'hui qu'elle précipitera leur descente aux "enfers".

Superbement bien filmé, cet opus est conduit de main de maître par Marianne Chaud. Par son habileté à interviewer les nomades parce qu'elle est intégrée dans la vie du campement et qu'elle dialogue dans leur langue natale, la caméra se fait totalement oublier même dans les plans rapprochés. Un petit bijou derrière lequel on sent un travail de précision servi par un grand niveau de connaissance des modes de vie de ces peuplades au mode de vie en voie d'extinction. Plus que tout on ressent au travers de chacune des questions posées, l'Amour...

Un petit diaporama avec quelques photos du film et la bande-annonce.

Et comme à l'habitude, la fiche du film et les salles où le film est programmé sur Commeaucinema.com

Belle introduction à notre voyage de juillet prochain où nous allons retourner au Ladakh randonner entre Nubra et Markha, cette dernière vallée étant très proche de la région de Khar Nag où le film a été réalisé.

la-nuit-nomade.jpg

L'école d'Ait Souka est enfin là...

Guy Rebois, président de l'association "Les Amis d'Ait Souka" vient de m'annoncer la bonne nouvelle : l'école d'Ait Souka, projet phare de l'association, est à présent opérationnelle ! Ce n'a pas été sans d'énormes difficultés entre les institutions locales qui ne tiennent pas forcément leurs promesses, les règlementations d'usage au Maroc qui peuvent paraître peu compréhensibles à nous européens et tant d'autres choses... Guy pourrait écrire un roman tant il a pu souffrir à mener ce projet à bon port. Quelques écueils de dernière minute restaient à contourner :

- le matériel scolaire (tables et chaises) qui devait être fourni par la Délégation locale à l'Enseignement a dû être acheté par l'association du fait d'un soudain trou de mémoire du Délégué,
- la présence d'un enseignant de la région dont le financement ne pouvait pas être obtenu ; une partie de la rémunération sera bien prise en charge par la Province mais il reste encore à trouver un moyen de combler le complément manquant (parents, association locale,...?).

Plus que jamais nous avons besoin de vos dons pour qu'une fois la structure créée elle puisse servir efficacement à combler ce vide éducatif dans les campagnes marocaines. Vous avez les coordonnées bancaires de l'association sur ce document.

Enfin, elle est là ! N'est-elle pas belle ? C'est assurément une belle réussite de l'association locale d'Ait Souka qui a su choisir le bon entrepreneur, a suivi de près l'avancement des travaux et surtout ne s'est pas découragée. Tout vient pour qui sait attendre, ou forcer les portes qui se referment devant soi... Vivement les premiers cris d'enfants dans la cour de récréation et des silences studieux de temps en temps, quand même...

L'école d'Ait Souka est opérationnelle

100.000 et sûrement plus...

Incroyable, le compteur de visites affiche ce soir 6 chiffres ! Plus de 100000 connexions en 2 années et demie d'existence... J'en suis un peu baba. Et dire que cela se produit à un moment peu propice à la liesse : en effet, come vous avez dû vous en rendre compte, le bel ordonnancement de ce site a été quelque peu mis à mal depuis 3 semaines par l'incompétence de l'équipe d'informaticiens qui gère mon hébergement. Je suis (comme quelques milliers d'autres possesseurs de sites présents sur e-monsite, excusez du peu...) atterré de la légèreté avec laquelle ces "professionnels" ont pu faire évoluer le manager de ce site. Ingénieur télécom de métier et soucieux du respect inconditionnel du service rendu au client final, ne voilà t'il pas que j'ai fait confiance à une équipe d'hurluberlus de premier ordre pour héberger le site sur lequel vous venez piocher vos informations... Incapables d'émerger de leur condition de geek et sous prétexte qu'ils croient que ce qu'il font est nécessaire à l'évolution de l'humanité, ils en ont oublié le respect du client. Et s'il n'y avait que moi ? Eh bien non, nous avons été des dizaines de milliers à nous plaindre. Leur action ? Surtout pas de retour en arrière mais une fuite en avant et qui plus est en gérant a minima la crise : ils n'ont trouvé comme parade à la vindicte populaire que de faire l'autruche, la tête dans le clavier et persister dans l'oubli de ceux qui les font vivre... Certes la résolution des bugs avance mais ils nous ont laissé un champ de ruines qu'il nous est maintenant nécessaire de reconstruire... à la mano bien sûr. Pour retrouver la qualité originelle, il va me falloir investir un temps certain, et je n'imagine pas un retour à la normale avant la fin de l'année. Que de temps perdu. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur... Merci d'avance. Et comme il fallait être gentil dans les messages que l'on leur adressait, je peux vous assurer que la résolution de mes problèmes a été traitée avec la plus faible priorité tant j'ai dû les agresser en leur mettant devant le nez l'image de leur incompétence et leur non-professionnalisme. Justement, moi, pour vous respecter j'avais choisi de travailler en version PRO(fessionnelle) pour vous présenter le meilleur produit... 100000 connexions soit, mais ne pas avoir pu servir avec respect les 3000 dernières me désole profondément. Et dire que je n'y peux rien faire... Ca me désole encore davantage.

Lire la suite

Des nouvelles d’Ait Souka...

Mon dernier billet de blog sur Ait Souka datait de l’été dernier et pas mal de choses se sont passées depuis.

Tout d’abord l’école : Ça y est ! Les travaux ont commencé à l’automne 2010. Une fois les galets et le sable acheminés (à dos de mule, ne l'oublions pas !), le  terre-plein a été ouvert pour installer les piliers qui doivent reposer sur le "bon sol". Jour après jour, on voit les murs en parpaings s’élever vers le ciel. Les travaux vont bon train : la salle de classe est maintenant hors d'eau, une série de fenêtres a d’ores et déjà été posée et on a commencé la construction des toilettes. Juste à côté, le studio de 30m² prévu pour héberger l’enseignant(e) va pouvoir maintenant venir se poser sur le socle de béton tout juste coulé. Encore quelques efforts de notre valeureuse équipe de maçons et Ait Souka disposera de sa salle de classe. Diaporama.

Quant au réservoir d’eau potable du village, Phil Mulvaney m’avait annoncé la bonne nouvelle depuis un petit moment. Le projet d’extension de sa capacité a été retenu par la Hilbre High School (GB) et ce sont quelques 3000£ qui ont été versées à l’association pour procéder aux travaux dont je ne manquerai pas de vous tenir au courant de l’avancement.

D’autres projets de développement sont dans le tuyau et entre autres la construction d’une passerelle entre la route de Tamatert et le bas du village, franchissant de manière sécuritaire l’oued qui descend de la montagne. Pour les projets de développement de ce petit village de l’Atlas marocain proche d’Imlil, le vous renvoie vers l’article que j’avais rédigé l’année dernière. Et si vous souhaitez aider l’association « Les Amis d’Ait Souka », nous accepterons avec grand plaisir tous les dons que vous pourrez effectuer. Je vous rappelle les coordonnées bancaires :

Banque populaire des Alpes
74160 Saint Julien en Genevois
Association les Amis d’Aït Souka  compte 31653274195

Construction de l'école d'Ait Souka

 

Transhumance – Les Amis de Puscaghja

Le nom de Dumè ne vous est pas inconnu depuis l’été dernier alors qu’il était confronté aux arcanes de l’administration corse, bien décidé à défendre sa vision du rôle d’un gardien de refuge. Après l’issue heureuse du conflit, le blog de soutien créé pour l’occasion s’est transformé en un site beaucoup moins revendicatif . Il sert de vecteur de présentation des attraits d’une région bien méconnue car situés au NW de la Corse, loin des grands axes de communication et seulement frôlée par le GR20, quelle déveine… !

Dumè et quelques amis de la vallée du Haut Fangu ont eu l’idée d’organiser une fête des bergers à Barghiana ce 9 octobre dernier, véritable signal de départ de l’association Transhumance – Les Amis de Puscaghja nouvellement créée. Heureux présage pour sa pérennité, la présence de 400 personnes et une fête qui a pu se dérouler pendant la seule journée de beau temps de cette période agitée.

A l’occasion de ce début d’année 2011, Dumè a présenté ses vœux et nous invite à aller visiter le site Dumepuscaghja refait à neuf. Le programme des réjouissances de l’année 2011 est annoncé et ce n’est pas sans un réel plaisir que j’y ai trouvé l’initialisation de l’opération de débroussaillage de l’axe Manso – Maghine au printemps prochain, ce vallon partiellement (et voire plus…) envahi par le maquis et qui serait à même de (re)devenir un axe majeur de la randonnée entre Asco et Fango. Imaginez un peu les circuits en boucle (certes à caractère sportif) que l’on pourrait valoriser. Deux circuits évidents me viennent de suite à l’esprit :

Circuit 1 « Tour de la Paglia Orba et du Tafunatu »
Jour 1
 : De Montestremo à la Bergerie de Maghine.
Jour 2 : De la Bergerie de Maghine au refuge de Tighettu via la Bocca di Maghine, le tracé de l’ancien GR20 par la Punta Culaghia et le cirque de la Solitude (passage de la Bocca Tumasghinesca et de la Bocca Minuta).
Jour 3 : Du refuge de Tighiettu à celui de Ciottulu di i Mori avec ascension de la Paglia Orba.
Jour 4 : Du refuge Ciottulu di i Mori à celui de Puscaghja par la Bocca di Gagnerola ou la descente directe du vallon de la Lonca.
Jour 5 : Du refuge de Puscaghja à Montestremo par la Bocca di Capronale.

Circuit 2 « Tour du Cirque de Bonifatu »
Jour 1 : De Montestremo à la Bergerie de Maghine.
Jour 2 : De la Bergerie de Maghine au refuge de Carrozzu.
Jour 3 : Du refuge de Carrozzu à celui d’Ortu di u Piobbu.
Jour 4 : D’Ortu di u Piobbu à Bonifatu via le Capu di Roncu.
Jour 5 : De Bonifatu à Montestremo via Tuarelli.

La vallée du Fangu depuis la Bocca di Capronale

Pour la création d’autres itinéraires, votre imagination fera le reste, je n’en doute pas… Mais convenons que la (ré)ouverture de ce vallon offrirait un intérêt supplémentaire et une voie prisée pour la randonnée hors GR20… J’imagine bien quelques travaux de réhabilitation de la bergerie de Maghine pour aménager un petit endroit de bivouac sympa et puis l’affaire est dans le sac…

Etes-vous prêts à nous aider ? Alors rejoignez-nous dans l’association Transhumance – Les Amis de Puscaghja en remplissant le bulletin d’adhésion, joignez-y votre obole (c’est seulement 10€…) et envoyez le tout à l’adresse postale indiquée.

Des nouvelles de Puscaghja...

Dumé  se remet des évènements de la fin du printemps 2010 et nous a concocté un lifting en profondeur de son blog. Le travail du conteur y apparait en filigrane au coeur de quelques histoires sur la vie de cette vallée reculée du Fango (on est quand même à moins de 15 kms de la mer...!) et qui n'appartient pas qu'au lointain passé. Pour preuve cette fête des bergers le 9 octobre à Barghjana organisée par l'association Transhumance, les amis de Puscaghja. A très bientôt Dumé !

Fête des bergers à Barghjana 2010

Puscaghja avec Dumé, non mais !

Pendant que je me trouvais au Maroc à réaliser deux trekking d'exception au coeur de l'Atlas, j'ai reçu le mail de Dumé qui m'annonçait l'issue positive de cette affaire qui a perturbé notre fin de printemps et laissé un goût amer au fond de la bouche quand on pense que la rentabilité doit être le maître-mot de notre société, y compris dans un coin perdu de la montagne corse... La mobilisation des corses amoureux de leur montagne (manifestations à Evisa et Bastia) relayée par les pinzutti amoureux eux aussi de la montagne corse et de ses corses qui ont choisi de partager leur vie avec elle (nombreux messages de soutien sur le site web), a eu raison de l'ineptie administrative des fonctionnaires du Parc. Donc, issue positive disais-je, mais à garder dans un coin de notre mémoire comme une vigie qui guette les incongruités de nos fonctionnaires insulaires que je soupçonne désormais de ne connaître la montagne corse que depuis l'intérieur d'une cabine d'hélicoptère... Bah ! Qu'ils surveillent les gentils moutons qui suivent précautionneusement les marques du Géairevingt et contrôlent qu'ils viennent bien s'arrêter dans les endroits administrativement prévus, sinon pan pan cul cul... et nous laissent errer dans ces espaces incomparables de beauté à la rencontre des bergers et des personnes qui ont décidé de transmettre la connaissance de leur Terre à d'autres, ouvertement et gratuitement... Longue vie à Dumé, longue vie à Puscaghja ! A bientôt dans cette sauvage Haute Lonca, Dumé.

Cliquez sur le lien pour avoir le récit des péripéties qui ont agité l'île sur le blog de corse-sauvage.fr.

Lire la suite