transhumance

Fête de la Transhumance à Die (juin 2017)

Comme chaque année à la fin du mois de juin, voici la fête de la transhumance à Die dans la Drôme. Cette année on va apprendre aux randonneurs et aux chiens patous à mieux se connaître. C'est pas un mal, non ? Alors, pour le dernier week-end de juin, venez donc faire un tour. Et même si vous voulez éviter de venir en voiture, concoctez-vous une petite randonnée à l'aide des topos que j'ai écrits dans le site que ce soit dans la rubrique Drôme des Randonnées d'un jour ou mieux encore dans celle des Treks en Europe... Vous pourriez même envisager d'arriver à Die à pieds. Cela vous évitera de vous gratter la tête à essayer de chercher une place de parking pour votre voiture... N'oubliez pas que des bus et quelques trains TER desservent Die depuis Valence.

Toutes les infos sur l'évènement se trouvent sur le site web fete-transhumance.com. A tout de suite !

Et pour vous rappeler les épisodes précédents, un petit Diaporama présentant les affiches.

Fete transhumance 2017 1     Fete transhumance 2017 2

Grand Tour du Ladakh été 2013

Allez hop ! C'est parti pour le Grand Tour de la Zanskar range au Ladakh. L'itinéraire est défini. Il repose sur les connaissances des zanskarpa parce que côté guides de randonnée, il n'y a pas pléthore d'informations... Bon ! C'est pas grave car, au retour de ce trek d'exception en pays ladakhi, apparaîtra sur le site le topo intégral du circuit (le voir apparaître sera le gage de la réussite de l'expédition...).

47 jours de marche entre le 21 juin (départ de France) et le 18 août 2013 (retour en France) sont nécessaires pour effectuer le tour de cette chaîne de montagnes qui barre d'W en E la région autonome du Ladakh (J&K – Inde). Vous choisissez le parcours sur lequel vous souhaitez vous engager, total ou morcelé, selon que vous vous sentez apte à parcourir la totalité (ou non) ou tout simplement que vous ne disposez pas du temps nécessaire à l’accomplissement de la boucle en entier.

Ce trek au long cours s’adresse à des randonneurs expérimentés qui ont déjà marché plusieurs jours de suite à des altitudes similaires avec une amplitude horaire de 4 à 6h (exceptionnellement 8h lors du passage de quelques cols). Il permet de parcourir les paysages contrastés du Ladakh entre vallées agraires, gorges profondes creusées par d’impétueuses rivières, hauts cols (entre 4800 et 5700m), plateaux colonisés par les nomades (Kharnag, Nyimaling) et les chaînes de montagnes aux cimes enneigées. Notre caravane traversera de nombreux villages où il sera possible d’aller à la rencontre de ce peuple ladakhi. Il est aussi prévu de visiter quelques lieux culturels comme des monastères perdus au fin fond de la montagne. Une expédition bien dans la lignée des treks hors des sentiers battus…

Pour vous donner envie, n’hésitez pas à consulter les topos de randonnées des années précédentes et, quand ils sont disponibles, les diaporamas :

- la Grande Traversée du Zanskar, avec des paysages de vallées glaciaires et des gorges profondes
- De la Nubra à la Markha, avec la remontée de trois grandes vallées fluviales pour atteindre des plateaux d’altitude,
- De Likir à Wanla, pour les paysages détritiques au milieu desquels se trouvent des oasis verdoyantes, lieux de vie avec des villages et des monastères,
- De Rumtse au Spiti et la traversée des hauts plateaux

Je m’appuie sur les services de l’agence Adventure Travel Mark de Leh dirigée par Sonam Dawa et qui m’a organisé précédemment les 3 derniers treks à l’été 2012. Les prix sont tirés au maximum du possible sans perte de qualité sur les prestations (Sonam me fait un réel prix d’ami).

Si le coeur (affectif et physique...) vous en dit, n'hésitez pas à vous joindre à cette caravane itinérante pour 12, 20, 30 ou 45 jours. On va partir à la découverte des multiples facettes de cette région montagneuse et aussi désert d'altitude aux paysages contrastés d'une beauté incroyable.

Vous pouvez télécharger le programme au format PDF ici : grand tour du ladakh v4.pdf grand tour du ladakh v4.pdf

Premier camp à Chorten Sumdo sous un ciel d'orage

Le film La Nuit Nomade

J'ai pu assister mercredi dernier à l'avant-première du film La Nuit Nomade en la présence de la réalisatrice, l'ethnologue Marianne Chaud. L'évènement était organisé sur Paris par l'agence Terre d'Aventures. Merci à eux ! Il sort dans les salles obscures le 4 avril et je ne sais pas s'il connaîtra un vif succès tant il est un peu nécessaire de s'être intéressé auparavant à la vie des nomades dans quelques pays du Monde que ce soit. La rigueur de ce mode de vie et l'appel incessant de la ville font que ce groupe de familles qui se déplaçait autrefois de pâturage en pâturage avec leurs troupeaux de chèvres et de yacks se trouvent chaque année qui passe amputé de quelques unités, répondant aux appels de la "vraie" civilisation dont on sait aujourd'hui qu'elle précipitera leur descente aux "enfers".

Superbement bien filmé, cet opus est conduit de main de maître par Marianne Chaud. Par son habileté à interviewer les nomades parce qu'elle est intégrée dans la vie du campement et qu'elle dialogue dans leur langue natale, la caméra se fait totalement oublier même dans les plans rapprochés. Un petit bijou derrière lequel on sent un travail de précision servi par un grand niveau de connaissance des modes de vie de ces peuplades au mode de vie en voie d'extinction. Plus que tout on ressent au travers de chacune des questions posées, l'Amour...

Un petit diaporama avec quelques photos du film et la bande-annonce.

Et comme à l'habitude, la fiche du film et les salles où le film est programmé sur Commeaucinema.com

Belle introduction à notre voyage de juillet prochain où nous allons retourner au Ladakh randonner entre Nubra et Markha, cette dernière vallée étant très proche de la région de Khar Nag où le film a été réalisé.

la-nuit-nomade.jpg

Fête des bergers, 2eme...

Après un raté au printemps 2011 pour cause de météo capricieuse (annoncée par Météo France et qui a chassé les nuages...), Dumè remet le métier sur l'ouvrage et (re)lance la fête des bergers ce samedi 8 octobre à Barghjana, le plus beau TDC... du monde sous la haute protection de la Paglia Orba et du Tafunatu impériaux lorsqu'ils dominent la vallée du Fangu. Gageons que cette 2e édition sera à la hauteur de la première si bien sur le plan de l'émotion que sur le nombre de participants (plus de 300...). J'ai même connaissance de pinzutti qui vont faire le déplacement depuis le continent (Tiens ! Marie et moi par exemple). Les subsides seront intégralement versés pour aider une jeune fille, Marion, à combattre une maladie orpheline, louable attention.

Allez, bougez-vous, venez avec nous vous mêler au peuple corse de la montagne ! Cette montagne que nous aimons au-delà de tout puisque nous y sommes tant attaché que nous la parcourons chaque été avec délectation. C'est l'occasion de partager un moment rare avec ces gens simples qui résistent aux années imperturbablement, ou presque... On en perd un de temps en temps, mais son souvenir reste dans nos coeurs et il y a toujours un petit coin de montagne qui nous remémore une de nos rencontres avec le personnage...

Fête des bergers 2011

Transhumance – Les Amis de Puscaghja

Le nom de Dumè ne vous est pas inconnu depuis l’été dernier alors qu’il était confronté aux arcanes de l’administration corse, bien décidé à défendre sa vision du rôle d’un gardien de refuge. Après l’issue heureuse du conflit, le blog de soutien créé pour l’occasion s’est transformé en un site beaucoup moins revendicatif . Il sert de vecteur de présentation des attraits d’une région bien méconnue car situés au NW de la Corse, loin des grands axes de communication et seulement frôlée par le GR20, quelle déveine… !

Dumè et quelques amis de la vallée du Haut Fangu ont eu l’idée d’organiser une fête des bergers à Barghiana ce 9 octobre dernier, véritable signal de départ de l’association Transhumance – Les Amis de Puscaghja nouvellement créée. Heureux présage pour sa pérennité, la présence de 400 personnes et une fête qui a pu se dérouler pendant la seule journée de beau temps de cette période agitée.

A l’occasion de ce début d’année 2011, Dumè a présenté ses vœux et nous invite à aller visiter le site Dumepuscaghja refait à neuf. Le programme des réjouissances de l’année 2011 est annoncé et ce n’est pas sans un réel plaisir que j’y ai trouvé l’initialisation de l’opération de débroussaillage de l’axe Manso – Maghine au printemps prochain, ce vallon partiellement (et voire plus…) envahi par le maquis et qui serait à même de (re)devenir un axe majeur de la randonnée entre Asco et Fango. Imaginez un peu les circuits en boucle (certes à caractère sportif) que l’on pourrait valoriser. Deux circuits évidents me viennent de suite à l’esprit :

Circuit 1 « Tour de la Paglia Orba et du Tafunatu »
Jour 1
 : De Montestremo à la Bergerie de Maghine.
Jour 2 : De la Bergerie de Maghine au refuge de Tighettu via la Bocca di Maghine, le tracé de l’ancien GR20 par la Punta Culaghia et le cirque de la Solitude (passage de la Bocca Tumasghinesca et de la Bocca Minuta).
Jour 3 : Du refuge de Tighiettu à celui de Ciottulu di i Mori avec ascension de la Paglia Orba.
Jour 4 : Du refuge Ciottulu di i Mori à celui de Puscaghja par la Bocca di Gagnerola ou la descente directe du vallon de la Lonca.
Jour 5 : Du refuge de Puscaghja à Montestremo par la Bocca di Capronale.

Circuit 2 « Tour du Cirque de Bonifatu »
Jour 1 : De Montestremo à la Bergerie de Maghine.
Jour 2 : De la Bergerie de Maghine au refuge de Carrozzu.
Jour 3 : Du refuge de Carrozzu à celui d’Ortu di u Piobbu.
Jour 4 : D’Ortu di u Piobbu à Bonifatu via le Capu di Roncu.
Jour 5 : De Bonifatu à Montestremo via Tuarelli.

La vallée du Fangu depuis la Bocca di Capronale

Pour la création d’autres itinéraires, votre imagination fera le reste, je n’en doute pas… Mais convenons que la (ré)ouverture de ce vallon offrirait un intérêt supplémentaire et une voie prisée pour la randonnée hors GR20… J’imagine bien quelques travaux de réhabilitation de la bergerie de Maghine pour aménager un petit endroit de bivouac sympa et puis l’affaire est dans le sac…

Etes-vous prêts à nous aider ? Alors rejoignez-nous dans l’association Transhumance – Les Amis de Puscaghja en remplissant le bulletin d’adhésion, joignez-y votre obole (c’est seulement 10€…) et envoyez le tout à l’adresse postale indiquée.

Des nouvelles de Puscaghja...

Dumé  se remet des évènements de la fin du printemps 2010 et nous a concocté un lifting en profondeur de son blog. Le travail du conteur y apparait en filigrane au coeur de quelques histoires sur la vie de cette vallée reculée du Fango (on est quand même à moins de 15 kms de la mer...!) et qui n'appartient pas qu'au lointain passé. Pour preuve cette fête des bergers le 9 octobre à Barghjana organisée par l'association Transhumance, les amis de Puscaghja. A très bientôt Dumé !

Fête des bergers à Barghjana 2010

Fête de la transhumance à Die

J'ai retrouvé les scans de la brochure de l'office du tourisme du Diois que j'avais faits en 2004 après notre passage dans le coin pour la randonnée "Traversée des hauts plateaux du Vercors". Composées par F'Mur, elles sont bien dans l'esprit du dessin du "Génie des Alpages" cher à ce célèbre auteur de BD... Cliquez donc sur l'affiche pour lancer le diaporama.

Fête de la transhumance (Die)