Himalaya

Danses du Tibet en France

Danses du Tibet

J'avais photographié cette image à Lamayuru cet été alors que l'on terminait le trek De Likir à Wanla et que l'on effectuait la visite matinale du monastère. Bon ! Je vous fais part de l'information sans préjuger de la qualité ni de l'intérêt d'un tel spectacle puisque je n'y ai pas assisté mais le programme sur le site web Danses du Tibet me parait assez didactique pour mériter une apparition dans la rubrique Un évènement ? du site Trekking hors des sentiers battus. Plusieurs dates sur la France entière, il y en aura bien une qui vous conviendra... Qui plus est, les prix sont modiques pour un spectacle annoncé d'une durée de 3 heures (d'accord il va falloir tenir...) et c'est pour une bonne action, en l'occurrence la création d'une école au Tibet.

Danses du Tibet

site web

Danses du Tibet

Topo "De Likir à Wanla" en ligne...

Juste un petit billet pour annoncer la mise en ligne du "Baby trek" (comme ils l'appellent là-bas au Ladakh). C'est un trek d'acclimatation, donc d'altitude peu élevée (en-dessous de 4000m...), qui permet durant iune période de 5 à 6 jours de passer de village en village en franchissant quelques cols. On est à l'Ouest de Leh, la capitale du Ladakh, et la nature des paysages alterne du désertique au luxuriant. On a aussi l'occasion de visiter de nombreux monastères. C'est une belle entâme de séjour afin d'envisager de suivre un itinéraire de plus longue durée avec la poursuite des réjouissances vers des routes de plus haute altitude. Mais ça ce sera pour dans quelques jours sur le site avec le splendide trek "De Rumtse au Spiti". Patience... Pour l'instant régalez-vous avec ce topo De Likir à Wanla (comme d'hab' les diaporamas suivront d'ici quelques temps ; les photos s'accumulent sur le disque dur, il va falloir bien faire quelque chose...). A noter que ce circuit (comme le suivant d'ailleurs) était réalisé par un groupe de 7 "touristes", 4 marcheurs et 3 VTTistes. Vous avez aussi la version cycliste mise en ligne par Etienne Principaud sur le site VTTour.fr. Bonnes lectures !

Dominique dans la montée au Prinkti La

Rencontres himalayennes 2012.

à l'espace 1500 d'AMBERIEU-en-BUGEY
venez assister aux 2èmes...

affiche Amberieu 2012

aller sur le site des rencontres himalayennes

L'association Niyamdu.Dro ("Marchons ensemble" en tibétain) oeuvre au Ladakh depuis plusieurs années entre autres en fournissant des systèmes de purification d'eau et des micro-centrales électriques dans les villages reculés de la montagne. Plusieurs idées derrière ces actions concertées avec les acteurs locaux, mais la première a comme but affiché d'essayer d'éradiquer les bouteilles plastiques contenant de l'eau "minérale" dans les zones touristiques et qui polluent visuellement les abords de nombreux villages puisque l'état du Jammu & Kashmir ne possède pas de système de traitement de ce type de déchets. Et au-delà, plein d'autres actions en cours ou à venir... Allez donc vous connecter sur la page des actualités 2011 et 2012 pour connaître mieux les activités de leurs équipes sur place.

Dans son fief d'Ambérieu-en-Bugey (40 kms au NE de Lyon), elle organise sur le dernier week-end des vacances de la Toussaint un évènement de haut niveau culturel avec de nombreuses présentations de livres, de voyages, une exposition de photographies sur le Mustang, un atelier de peinture, des contes pour tout public,... incitant à partager les expériences et stimuler de nombreux échanges.

Venez nombreux assister aux conférences. Le programme est disponible ici et le profil des intervenants est accessible .

Comme vous pourrez le constater, j'assurerai avec mon ami Etienne les conférences de la soirée du samedi. Une occasion de mieux découvrir ces paysages exceptionnels que j'ai pu traverser ces deux dernières années au Mustang et appréhender l'organisation des villages calquée sur un soupçon d'ésotérisme, une lichette de chamanisme et la volonté de se protéger de tout dans ce monde hostile où vivent les habitants des hautes vallées de l'Himalaya. Je présenterai le trek Mustang secret ou "A la recherche de Chhujung gompa"...) et si le temps le permet en deuxième partie de soirée La traversée Mustang-Phu. Etienne quant à lui m'aidera à compléter les réponses à vos interrogations entre autres sur les aspects religieux et abordera un sujet peu souvent exploré concernant l'architecture "chamanique" des villages du Ladakh. C'est tout chaud ! Nous étions ensemble sur place le mois dernier au Ladakh pour préparer cette conférence et faire des relevés précis dans les villages de Yangthang, Tchacha, Katsa ou Mang Gyu. Nous vous promettons une bien belle soirée.

A l'occasion, vous pourrez aussi acquérir le livre Mustang secret et le DVD (version standard uniquement) au prix spécial conférence de 50€.

Album Mustang secret & DVD

Télécharger l'article : Rencontres himalayennes 2012 Rencontres himalayennes 2012

Saison ladakhie 2012...

Mise à jour du 14 septembre 2012

Bon ! Il va bien falloir s’y résoudre à modifier la définition du Ladakh qualifié de «  Territoire himalayen d’Inde du Nord, montagneux, quasi désertique, subissant des températures hivernales très rigoureuses et connaissant des étés chauds, ensoleillés avec une pluviométrie réduite à son minimum ». Il y avait eu 2010, bon ! C’était la faute à la goutte froide qui se baladait au-dessus de la frontière sino-indienne, en 2011, lors de notre Grande Traversée du Zanskar, la météo s’était abonnée au service minimum côté soleil, alors que penser de 2012 ? Que les agriculteurs ladakhis ont été heureux ? Certes, en août, il n’y a pas eu une seule journée sans pluie… Parfois quelques gouttes mais aussi de belles averses, et des qui mouillent ! Heureusement que les tentes étaient étanches (merci Sonam pour la qualité de l’équipement de bivouac fourni) et que d’autre part la journée de marche se terminant souvent avant 15h, il était possible de s’abriter sous la tente mess, les précipitations se produisant la plupart du temps en début d’après-midi et durant la nuit.

Orage au camp de base du Parang La

Lire la suite

Dernier topo Mustang en ligne (Tiji)

Lorsque j'ai rédigé le billet de blog précédent Mustang 2012, c'est fini..., vous vous doutiez que je n'allais pas tarder à vous livrer le jour par jour de cette exploration de nouveaux coins secrets du Mustang. Donc, si fait, le fameux topo Mustang, canyons et grottes sacrées est désormais en ligne avec comme d'habitude en accompagnement les rubriques Préparatifs, Sur place et Dossier de voyage. Vous trouverez aussi quelques indications sur le festival bouddhiste Tiji (ou Tenzing ou Tenche) qui se tient chaque printemps à Lo Monthang et en primeur le scan du livret expliquant le contexte du festival. Dès que j'aurai un peu plus de temps, je mettrai à disposition un ensemble de diaporamas, quelques séquences filmées lors des festivités et d'autres scans de documentations collectées sur place. Maintenant vous disposez d'une série de 4 topos qui aborde la randonnée dans cette région, rien ne vous empêche plus de construire vos propres itinéraires pour aller à la découverte de ce splendide coin du Monde aux aspects géographiques et culturels à nuls autres pareils. Bons voyages ! Et n'hésitez pas à me solliciter pour la construction de votre itinéraire. Bon d'accord, pas avant début juillet car maintenant je me tourne vers la réalisation de la GTAM n°4, avant-dernier opus de la (super) Grande Traversée de l'Atlas marocain. Une promesse, ça se tient...

Sur le sentier balcon entre Lo Monthang et Dhee

Mustang 2012, c'est fini...

Ça y est, le Népal c’est (peut-être…) fini pour cette année ! Après les circuits des balcons du Lamjung et des 5 cols de l’Annapurna, nous avions décidé, Marie et moi, d’aller rendre visite aux lobas à l’occasion du festival Tiji. Le timing était serré puisque les dates étaient imposées par le calendrier tibétain et correspondaient au week-end de l’Ascension… ça tombait bien puisque l’on montait jusqu’à presque 4000m ! (l’Ascension…).

Marie me rejoint à Pokhara où je me reposais des 31 jours de marche des treks précédents avec un peu de retard sur le planning car son voyage aérien avait été perturbé par les grèves des pilotes d’Air India, un tantinet fatiguée par la nuit passée dans le bruyant aéroport de Delhi (hyper moderne, cet aéroport respecte les normes les plus récentes en terme d’accueil des personnes non voyantes et tous les systèmes mécanisés « parlent », entre autres les tapis roulants pour lesquels une « voix » indique la terminaison et cela 24/24h… Agaçant lorsque l’on recherche le sommeil, ceci dit je ne vois pas comment faire autrement pour les aider dans leurs déplacements…).

L'aéroport de Pokhara au lever du soleil

Lire la suite

Les balcons du Lamjung en ligne...

Comme vous l'avez peut-être lu dans le précédent billet de blog Les 5 cols de l'Annapurna, c'est fait..., nous n'avons pas pu franchir le Namun La à cause des conditions météo déplorables qui sévissaient sur le piémont des Annapurnas (début mai 2012, il y a même eu un lac dans la haute vallée de la Mardi khola qui s'est effondré, qui a détruit un village et causé une cinquantaine de décès et laissé de pauvres gens déjà sans ressources encore plus démunies...).

Je ne voulais pas vous priver d'une randonnée originale sur les crêtes au pied du Lamjung entre les plaines du Terai et les solitudes glacées du massif des Annapurnas. C'est pourquoi je vous ai concocté un mini-trek partant de Pokhara et finissant à Khudi à la porte du fameux Tour des Annapurnas. Mais bien que nous soyons dans la même région, il n'y a vraiment pas photo entre ce chemin de pélerinage des hindouistes (ils vont pour nombre d'entre eux jusqu'au grand lac de Dudh Pokhari à 4500m en tongues 2 doigts et un simple sari sur les épaules...) et l'hyper commercial dénaturé célèbre Tour de... Et c'est bien cela qui justifie la présence de ce topo parmi des réalisations aussi prestigieuses que les 5 cols de l'Annapurna, la traversée Mustang-Phu ou Mustang secret. En effet, vous allez pouvoir sur ces chemins sauvages aller à la rencontre de la "jungle" (comme ils disent), vous immerger dans une forêt quasi primaire mais exploitée, ses orchidées épiphytes qui tombent des branches, ses plantes tropicales, ses rhododendrons-arbres et les mahonas en fleur au printemps, ses sangsues (eh oui...!). Tout un univers que vous ne soupçionnez pas et qui vous laissera fatigué après une journée de crapahut lors de la remontée d'un coteau ardu et sans fin, journée au bout de laquelle vous serez ébahis par le panorama que présente cette chaîne montagneuse de l'Annapurna et du Lamjung réunis. Vous passerez dans des villages gurung dans lesquels vous irez à la rencontre de leurs habitants, accueillants et curieux de vous voir leur rendre visite. C'est le Népal des campagnes, des bois, sensiblement différent de celui des hautes vallées arrides. Ici tout pousse ou presque : au printemps c'est le vert fluo qui domine avec le riz bien sûr, mais aussi l'orge, le millet, le sarrazin. Et ces toits en chaume qui surmontent les murs rouge brique de ces maisons, que de beaux souvenirs !

Vous trouverez tout cela dans le topo Les balcons du Lamjung et puis une fois à Khudi vous voulez continuer encore, revenez en 3 jours par le circuit Khudi - Baglungpani - Laxmi Bazar - Begnas tal - Sisuwa - Pokhara que vous trouverez décrit aux jours 19, 20 et 21 du Tour du Manaslu. Bonne rando !

Galegaon

Les 5 cols de l'Annapurna, c'est fait...

Le trek d’exception des « 5 cols de l’Annapurna » a pris fin ce mardi 9 mai vers midi à Jomosom après quelques 30 jours de marche pour la majorité d’entre elles au-dessus de 4500m. Une seule déception partagée par le groupe des 5 trekkers-alpinistes (Françoise, Nicolas, Martial, Jacques et moi) que nous étions a été de devoir renoncer au franchissement du Namun La au pied du Lamjung himal en tout début de parcours pour cause de conditions météo incroyablement mauvaises. De dépit (et après avoir pris quelques « rincées » mémorables sur la crête de la Karpu danda), nous avions dû alors descendre à regret vers Khudi au point de départ du Tour des Annapurnas et abandonner notre idée de traverser les solitudes glacées de ce col très peu parcouru (l’automne est semble-t-il la meilleure période). Pour la petite histoire, c’est en nous repliant vers Bhujung que nous avons été cueillis à froid par une incroyable averse de grêle dispensant des morceaux de glace de 1, 2 voire 3 cm de diamètre cognant sur la tête et sans aucune possibilité de se protéger… Et le régime « cailloux sur la tête » a duré plus de deux heures dispersant porteurs, staff de cuisine et touristes au gré de la pente à la recherche d’une hypothétique protection contre le déchaînement des cieux. Je passe sous silence le franchissement ultérieur des torrents charriant plaques de boue, rondins de bois au-delà du lit habituel des rivières : quelques traversées épiques s’il en fut jusqu’à l’entrée du village sous un déluge que Noé ne renierait pas sous les éclairs incessants en équilibre sur des bambous joints utilisés comme « ponts » au-dessus des flots déchaînés…

Pierre, Nicolas,Françoise, Martial et Jacques au début du trek à Sabi

Lire la suite

9e festival népalais à Paris

La Maison culturelle du Népal organise comme chaque année à la Pagode du Bois de Vincennes son festival les 2 et 3 juin 2012. Son emblématique président Hemanta m'a demandé de présenter et commenter le montage numérique "Mustang secret" que j'ai ramené de mon dernier voyage à l'automne dernier. Vous pourrez à l'occasion poser toutes les questions sur cette contrée dont j'ai pu de nombreuses fois vous vanter la beauté. En paraphrasant la devise d'un magazine hebdomadaire bien connu "le poids des mots, le choc des photos"... je vous garantis que votre leitmotiv, une fois la présentation accomplie, sera de vous y rendre pour découvrir les merveilles que je vous aurai fait partager. Et pour vous laisser un souvenir encore plus prégnant, vous pourrez acquérir quelques livres (accompagnés du DVD avec le film "Mustang secret") à un prix promotionnel "spécial conférence". Le programme définitif de l'évènement devrait être bientôt mis en ligne sur le site de la Maison culturelle du Népal, vous aurez alors connaissance du créneau horaire qui m'aura été attribué au sein des nombreuses animations proposées. N'oubliez pas ! Cela se déroule le 1er week-end de juin au milieu du Bois de Vincennes à Paris XIIe. Venez nombreux, nous vous attendons...

La présentation du diaporama commenté du voyage Mustang secret est programmée dimanche 3 juin en fin d'après-midi (vers 17h).

En parallèle des danses et de la présence de nombreuses associations, je vous livre le programme des conférences qui se tiendront à l'intérieur de la pagode.


Samedi, 2 juin 2012, de 14 H à 17 H30

14H : Rémi BORDES, INALCO
Les bardes, hudkiya et ménestrels gandharva/gaine : troubadours de l'Himalaya

15H : Cérémonie d’ouverture

15H40 : François CAILLETTE, Artiste peintre
VIES NEPALAISES « un regard d’artiste »

16H 20 : Sushila MANANDHAR, INALCO
L’habitat des Néwars du Népal

17H30 : Hervé TIBERGHIEN, Documentariste
Tarap : d'un monde à l'autre

Dimanche, 3 juin, de 14H à 17 H

14H : Stéphanie SELLE, Planète Enfants
Les mères du Népal : portraits commentés

15H : Chris NERWISS, Ecrivain
A la rencontre du Népal : le récit d’une aventure humaine sur le trek de l’Annapurna
(extrait d’itinéraire d’un enfant des villes)

16H : Satyan JHA, Université Paris-Sorbonne
Le bouddhisme en Occident

17H : Pierre MARTIN, Voyageur
Le voyage au Népal (Forum Trekking)

Festival du Népal 2012

De retour de la fête (plus de 2000 personnes sur 2 jours ! Une succès indéniable), voici quelques photos compte-rendu de cet évènement Diaporama.

Le film La Nuit Nomade

J'ai pu assister mercredi dernier à l'avant-première du film La Nuit Nomade en la présence de la réalisatrice, l'ethnologue Marianne Chaud. L'évènement était organisé sur Paris par l'agence Terre d'Aventures. Merci à eux ! Il sort dans les salles obscures le 4 avril et je ne sais pas s'il connaîtra un vif succès tant il est un peu nécessaire de s'être intéressé auparavant à la vie des nomades dans quelques pays du Monde que ce soit. La rigueur de ce mode de vie et l'appel incessant de la ville font que ce groupe de familles qui se déplaçait autrefois de pâturage en pâturage avec leurs troupeaux de chèvres et de yacks se trouvent chaque année qui passe amputé de quelques unités, répondant aux appels de la "vraie" civilisation dont on sait aujourd'hui qu'elle précipitera leur descente aux "enfers".

Superbement bien filmé, cet opus est conduit de main de maître par Marianne Chaud. Par son habileté à interviewer les nomades parce qu'elle est intégrée dans la vie du campement et qu'elle dialogue dans leur langue natale, la caméra se fait totalement oublier même dans les plans rapprochés. Un petit bijou derrière lequel on sent un travail de précision servi par un grand niveau de connaissance des modes de vie de ces peuplades au mode de vie en voie d'extinction. Plus que tout on ressent au travers de chacune des questions posées, l'Amour...

Un petit diaporama avec quelques photos du film et la bande-annonce.

Et comme à l'habitude, la fiche du film et les salles où le film est programmé sur Commeaucinema.com

Belle introduction à notre voyage de juillet prochain où nous allons retourner au Ladakh randonner entre Nubra et Markha, cette dernière vallée étant très proche de la région de Khar Nag où le film a été réalisé.

la-nuit-nomade.jpg