Alsace

Crête des Vosges, la fin...

De retour du Ladakh cette fin août, Météo France annonce une période d'une semaine de super beau temps sur la France (Ah, c'est beau les prévisions à 12 jours !). Je concocte un petit itinéraire qui va me permettre de terminer en 5 jours la traversée initialisée à l'automne 2010 et qui s'était brutalement arrêtée sur le chaume des Trois Fours au pied du Hohneck dans une tempête de neige hâtive... Plus on se rapproche de la période choisie pour effectuer cette randonnée, on voit apparaître sur les cartes prévisionnelles des icônes de nuages qui masquent de plus en plus le rond jaune du soleil, jusqu'à le faire quasimment disparaître... Bon ! Je me dis qu'il serait dommage de n'y point aller surtout que la météo des crêtes est souvent différente de celle de la plaine d'Alsace. Je n'avais pas vu pourtant que le vent de NE allait rabattre les "brouillards" de la plaine vers les crêtes. Nous passons avec Marie un superbe week-end découverte de la ville de Nancy (Ah ! l'excellentissime restaurant A la table du bon roi Stanislas à deux pas de la place éponyme...) avec la visite des quartiers historiques, du musée de l'Ecole (d'art nouveau) de Nancy couplée à celle de la villa de Louis Majorelle, père de Jacques qui a oeuvré au Maroc. Le diaporama sur Nancy viendra sous peu prendre place dans la rubrique Villes du Monde.

Marie rentre dimanche soir sur Paris, boulot oblige, et je file vers le Bonhomme passer la soirée auprès de Dominique et Denis à l'Hôtel de la Poste. Le lendemain dès potron-jacquet, je laisse la voiture sur place et me voici sous un temps nuageux (mais qui ne demande qu'à se déchirer, il lui faudra quand même trois jours pour y parvenir...) dans la montée vers le col du Calvaire.

Le lac de Fischboedle

Lire la suite

Topo Alsace en ligne...

Comme promis le topo de la randonnée du début d'automne 2010 sur le GR5 en Alsace est maintenant en ligne. Comme à l'habitude vous trouverez le déroulé des étapes, les bons plans pratiques et un diaporama attaché à chaque jour décrit. J'ai tenu à mettre à disposition les photos prises lors des visites du Mont Sainte Odile et du château du Haut-Koenigsbourg car ces deux sites touristiques sont réellement extraordinaires à la fois par leur position de nid d'aigle mais aussi par ce qu'ils représentent en Alsace. Même si la température moyenne pour marcher descendait de 3°C par jour, au vu des photos je ne saurais que vous engager à réaliser ce circuit à cette période car c'est une féérie de couleurs qui saute aux yeux ! Cela donne un autre cachet à cette région connue pour ses écarts de température assez prononcés (du plus chaud au plus froid...). Par contre, la présence de nombre de gîtes d'étape et de petits hôtels n'oblige pas du tout à réaliser, comme nous l'avons fait avec Georges, ce circuit en autonomie avec le matériel de camping. Je vous ai indiqué les possibilités d'hébergement alternatives et cela ne vous obligera qu'assez peu à modifier le déroulé des étapes proposées : juste une grande journée de marche en lieu et place de la demi-journée entre Schirmeck et le Hohwald au début et c'est tout ! Alors bonne route...

Huehnelmuehle

Pas de Corse en 2010...

Dans le précédent billet de blog, je vous présentais dans les grandes lignes l'itinéraire que nous allions suivre durant cette longue semaine d'automne et tous les plaisirs que nous souhaitions en retirer... J'abordais également les écueils auxquels nous serions amenés à faire face : tout d'abord la pénurie de gazole qui pourrait poser un problème dans les déplacements (mais on disposait d'un itinéraire de substitution totalement à pied), et ensuite les conditions météo dont les prévisions se dégradaient de jour en jour au fur et à mesure que nous approchions de la date fatidique... Et puis là, c'est le pompon ! Temps pourri programmé sur l'intérieur de l'île pendant toute la semaine dû à une poche dépressionnaire centrée sur le golfe de Gênes. Sympa... Pluies d'averses et grand vent sur les crêtes. Un jour bloqué, on supporte (difficilement déjà...) mais toute une semaine, autant ne pas y aller. C'est ce que nous avons convenu, Georges et moi, lorsqu'il s'est agi de trouver une destination de substitution : les prévisions météo nous ont semblé hyper favorables sur la partie nord de la France pour la semaine prochaine. J'ai recherché au fond de ma mémoire un itinéraire qui pourrait me tenir à coeur et que je n'aurais pas entrepris faute de temps. En plus, il sera souhaitable que cela puisse être monté en quelques heures... J'ai donc compulsé ma bibliothèque de cartes IGN et de topos FFRP. J'en ai sorti les idées suivantes : Tour du Morvan, GR34 en Bretagne nord, Traversée du Jura et Crête des Vosges. C'est ce dernier qui aura notre préférence et pour lequel vous retrouverez itinéraire, bons plans et diaporama sur le site dès notre retour. Ne changeons pas une formule qui "gagne", ce sera en autonomie : tente ou abris forestiers, un petit gîte au milieu pour une douche chaude... Pour le ravitaillement, pas besoin de se charger exagérément : il y a au moins une possibilité de faire les courses chaque jour. Vous vous dites "crêtes" et "ravitaillement", ça ne va pas ensemble puisque les villages sont souvent au fond des vallées et les crêtes par définition c'est en haut. Bien vu ! Eh bien, le sentier des crêtes proprement dit n'arrête pas de descendre et de monter, présentant des dénivelés cumulés parfois impressionnants sur la journée. Bon entraînement en prélude du départ vers le Népal... Profitons de la bonne chère (choucroute, marcaire et bons petits vins) avant de tourner pendant plus d'un mois au dal bhat et à l'eau hydroclonazonisée.