Alpes

Hauts Plateaux Vercors, le diaporama...

Je commence à scanner les diapositives correspondant aux randonnées anciennes. Le choix s'est porté en premier sur l'illustration du topo de la Traversée des Hauts Plateaux du Vercors que nous avons accomplie, Marie et moi, à l'été 2004. Gageons que ces clichés vous enjoindront à venir (re)découvrir cette région des Préalpes aux reliefs si contrastés. La qualité des images est assurément moins bonne que celle que l'on peut tirer d'un réfex numérique mais je ne prétends pas gagner le premier prix d'un concours photo... Je ne sors pas de ma volonté première de mettre à disposition sur ce site une illustration d'aide à la lecture et la compréhension d'un topo de randonnée, si fait ! Ces photos sont accessibles en cliquant au milieu du texte sur les icônes Diaporama.

Dans la descente du Grand Veymont

Vercors N et Coulmes en ligne...

Il fallait rebondir après les "péripéties" du début du mois d'août... Une fois revenus à Paris (voir le précédent billet de blog Ladakh, l'amertume...), comment se remettre dans le sens de la marche ? Un peu de rangement dans la maison après les travaux, mais ça n'occupe pas un tandem de voyageurs frustrés par la queue de poisson qu'il a subie... Décision est prise de s'aérer l'esprit et de sortir de la léthargie post-évènements en se faisant violence : on part marcher ! Où ? Là où il fait beau, où l'on va pouvoir se remplir l'esprit de beaux paysages, où les rencontres sympathiques nous permettront de mettre de côté notre spleen... Les Alpes du Sud du côté de Réallon ou plutôt le Vercors ? Revenus du vendredi d'avant, on compose à l'arrache un circuit en autonome (tente + cabanes + popote + bouffe à porter...), on réserve l'aller-retour en TGV Paris-Grenoble et hop nous voilà partis en deux temps trois mouvements vers cette région superbe dont nous avions déjà exploré les contreforts Est quelques années en arrière. Ce coup-ci, c'est la volonté de découvrir le Nord et l'Ouest de ce massif qui nous donne une ébauche de circuit : on partira d'Engins, on suivra la bordure Nord du massif avant de rejoindre Choranche et ses fabuleuses grottes avant de se diriger vers le col du Rousset et revenir sur le Grand-Veymont. Au départ d'Engins, le sac est lourd. Le lendemain, le GR9 se révèle ardu lorsque l'on doit franchir des zones de lapiaz rendues glissantes par les pluies d'orage des jours précédents. Les 6 heures de marche avec une charge dorsale très lourde sont épuisantes à cause de l'attention que l'on doit porter à chaque pas. Le soir, grosse difficulté pour trouver un point d'eau (merci à la sympathique VTTiste qui nous a indiqué la fontaine de Font-Renard alors que nous semblions désespérés de ne pas savoir où nous poser du côté de Font-Scellier). Après une nuit humide dans les sous-bois, la montée au Pas de Pertuson, avec ses pentes démoniaques en forêt au départ d'Autrans, nous décide à trouver une autre alternative afin de poursuivre le voyage pédestre avec la composante "plaisir". Nous entrons dans Rencurel aux alentours de midi trente et passons devant une maison. Nous nous enquerrons auprès d'une personne qui nous salue sur le pas de sa porte de la présence d'un gîte d'étape dans le village. Et puis là, tout s'enchaîne : nous faisons la connaissance d'Anne-Marie et Bernard qui vont remuer pendant tout l'après-midi le microcosme rencurellois afin de nous trouver un point de chute pour la nuit. Nous passerons un long moment ensemble à mieux nous connaître et à échanger sur de nombreux sujets communs. Ils connaissent bien le pays dans lequel ils vivent. Nous leur exposons notre déplaisir et nous orientent sur un itinéraire de substitution : l'exploration d'un massif forestier en bordure Nord-Ouest du Vercors à mi-hauteur, dans la montagne au-dessus de St Marcellin. Ce lieu d'exception se nomme les Coulmes. Plutôt que de nous casser le dos, nous irons de gîte en gîte et repasserons à Rencurel pour récupérer le matos que nous leur laissons en dépôt. Un bonjour, un sourire, un échange, et cette heureuse rencontre va nous conduire à découvrir, cette fois-ci avec le grand plaisir de porter un sac moins chargé, une région sensationnelle et bien peu parcourue. Et pourtant, elle ne laisse pas insensible. Les gens de rencontre que nous croiserons sont à l'image des paysages dans lesquels ils vivent : accueillants, doux, bons,... Ce coin de paradis, je vais vous dire, on en est tombé amoureux... Jetez un coup d'oeil sur ce topo de randonnée d'une semaine, lancez les diaporamas et inscrivez d'ores et déjà sur votre agenda, au programme de l'année prochaine entre les mois de juin et octobre : "Vercors Nord et Tour des Coulmes, penser à poser une semaine de vacances et réserver les places de TGV...". Merci à la FFRP d'avoir cru en ce massif et de nous proposer ce circuit. Je n'oublie pas non plus les agents du Parc du Vercors qui font un travail sensationnel sur le terrain : à l'instar de la Suisse et de l'Ile de la Réunion, le balisage et le repérage des sentiers est top !

Lire la suite

[France] Tour Oisans en ligne...

Il y a bien longtemps que je voulais m'atteler à la rédaction de ce topo présentant un gros morceau de la randonnée alpine. L'Oisans, il faudrait plutôt parler des massifs de la Meije et des Ecrins, est associé à ma jeunesse car c'était le lieu privilégié de villégiature de mes parents au moment des grandes vacances. Nous débarquions à 6 (papa, maman, ma grand-mère, mon frère et ma soeur) pour un séjour de 3 à 4 semaines en résidence à Bons de Mont-de-Lans au-dessus du Lac Chambon. Nous explorions d'année en année tous les coins et recoins de cette région aux paysages contrastés. En effet, l'Oisans présente à la fois de larges étendues gazonnées et des enchaînements de pics glacés aux crêtes acérées.

Très tôt, la FFRP avait composé un itinéraire de circonvolution du massif auquel elle avait attribué le n°54. Non content de l'avoir parcouru plusieurs fois, j'ai mis à votre disposition une version étendue de 15 à 21 jours, qui, empruntant le fil conducteur du balisage blanc rouge, se permet des écarts ou des variantes toujours sur sentier pour vous emmener à la découverte de coins pas si reculés que ça mais très proches du circuit "officiel". Ces digressions conduisent à des spots à valeur ajoutée sans pour autant que l'on rate un incontournable de l'itinéraire "officiel". Quelques exemples : le passage par le lac Lauvitel en substitution de l'itinéraire de montée habituel au lac de la Muzelle, le franchissement du Pas de l'Olan en lieu et place de la grande descente vers Villar-Loubière, l'exploration en profondeur du vallon du Gioberney puis le sentier balcon entre Gioberney et Vallonpierre, la Collette de Rascrouset pour rejoindre Ailefroide en remplacement de la route, le col des Grangettes au-dessus du lac de l'Eychauda pour éviter les hideuses pistes de ski de la Cucumelle (le domaine de Serre-Che...) et puis le long de la Romanche, le choix de privilégier le passage par le haut pour disposer de panoramas étendus sur le massif de la Meije.

Au col des Grangettes

J'y ai rajouté quelques randonnées en aller-retour sac léger afin que vous puissiez entrer dans le massif et vous immerger au coeur de la montagne, celle-ci n'étant pas réservée qu'aux seuls alpinistes. Entre autres, je vous propose d'aller explorer les vallons de Font Turbat, du Glacier Blanc ou du Goléon, de grimper sur le sommet du Gioberney (pour seuls randonneurs expérimentés) ou le pic du Mas de la Grave et de monter jusqu'aux refuges de l'Olan ou d'Adèle Planchard pour leurs superbes points de vue. Et comme le repos nocturne est important, pourquoi donc ne pas aller dormir au Pigeonnier, à Chabournéou, aux Bans ou au Goléon ? Les gardiens ont tant à partager avec vous...

Retrouvez donc cet itinéraire spectaculaire et peu commun sur ce lien. Endurant certes, je peux vous en parler des heures et des heures, moi qui l'ai parcouru en totalité sous cette forme en 1998, il n'y aura aucune honte à le sectionner en 2 ou 3 parties, le principal est avant tout de prendre du plaisir. Alors bonne route ! Et n'hésitez pas au retour de votre randonnée de me donner vos impressions...

Malheureusement pas de diaporama disponible (encore) pour cette destination sur le site. J'ai bien des tonnes de (belles) diapos mais encore rangées dans de belles valises et je ne me suis pas encore attelé à leur numérisation.

Lire la suite